Une erreur est survenue

Une erreur est survenue

Vous êtes ici : Recherches en cours / Chercheurs

Chercheurs : année académique 2017 - 2018

Découvrez les projets de nos chercheurs.


  • Bernard CORVILAIN et Serge GOLDMAN - CONVENTION AVN - Service de médecine nucléaire

    Bourse

    Pour en savoir plus au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Xavier De Tiège - CONVENTION MALADIE D'ALZHEIMER - Service de neurologie – neurorevalidation

    Bourse

    Pour en savoir plus au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Xavier De Tiège - CONVENTION MARC ERRENS - Service de neurologie – neurorevalidation

    Bourse

    Pour plus d'informations concernant cette convention, cliquez ICI.

  • Angela ACHEAMPONG - Service de cardiologie

    Controlled hypoxemia and gradual reoxygenation during early stage of revascularization to decrease STEMI myocardial reperfusion injury

    Bourse Xénophilia

    1er mandat plein temps

    Les maladies cardiovasculaires constituent la 1ère cause de mortalité dans le monde, souvent suite à la formation d’une obstruction dans une artère du cœur. Cette artère doit être désobstruée le plus vite possible pour limiter l’étendue de la mort des cellules cardiaques. Ceci est désormais la règle grâce à la dilatation coronaire dite de ‘première intention’. Toutefois la reperfusion cardiaque exerce malgré elle un effet toxique sur le muscle cardiaque qu’elle est pourtant sensée sauver de la mort cellulaire. Il n’existe à ce jour pas de traitement efficace contre ce phénomène communément dénommé ‘ischémie de reperfusion’, et qui majore la taille de l’infarctus en dépit du fait que l’artère coronaire est à nouveau perméable. Notre équipe souhaite réaliser une étude randomisée en aveugle et en parallèle où après un infarctus expérimental chez un cochon, l’animal bénéficie de 3 types de traitements: une reperfusion durant une hypoxie modérée et transitoire, une reperfusion durant une hyperoxie transitoire et une reperfusion durant une normoxie. Cette dernière modalité correspond à ce qui est effectué actuellement en médecine humaine. L’hypothèse testée est que l’infarctus en hypoxie modérée transitoire diminuera le stress oxydatif au niveau de la zone infarcie, et par conséquent la taille de l’infarctus, par rapport aux 2 autres modalités thérapeutiques (hyperoxie et normoxie). Si notre étude valide ce nouveau concept, alors nous le testerons par la suite chez l’être humain.

  • Laure BASTIDE - Service de neurologie – neurorevalidation

    Proteomic profiling for novel biomarkers of risk of conversion to multiple sclerosis and of disease severity

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat mi-temps

    La sclérose en plaques est la maladie neuro-inflammatoire la plus fréquente et est la deuxième cause de handicap chez les adultes jeunes. La forme récurrente-rémittente de la maladie débute par un premier épisode de déficit neurologique qui ne peut pas toujours être formellement identifié comme une première manifestation de la maladie. Certains patients ne présentent qu’un seul épisode, appelé syndrome clinique isolé, tandis que d’autres évoluent vers une sclérose en plaques et développent un handicap. Notre projet vise à identifier des biomarqueurs du risque d’évolution vers la maladie, dans le but de permettre une prise en charge thérapeutique précoce. Après validation et optimisation de la méthode sur données rétrospectives, nous recruterons prospectivement pendant deux ans les patients se présentant dans le service de Neurologie avec un premier épisode compatible avec la maladie et analyserons qualitativement et quantitativement par spectrométrie de masse le profil protéique de leur liquide céphalo-rachidien. Nous étudierons l’association entre les protéines identifiées d’une part, et le risque de développer la maladie ainsi que son évolutivité d’autre part, afin d’identifier des biomarqueurs de risque potentiels.

  • Céline BOUDART - Service de cardiologie

    Impaired autoregulation of coronary blood flow in septic shock and its application in sepsis-induced cardiac dysfunction.

    Bourse Hemingway

    1er mandat mi-temps

    Les infections généralisées, appelées sepsis, sont graves et peuvent amener à une cardiopathie septique qui est une altération du bon fonctionnement du cœur. Malgré un traitement adéquat, celle-ci ne récupère pas toujours et conduit parfois au décès du patient. Le muscle cardiaque consomme beaucoup d’oxygène qui lui est apporté grâce au débit de sang irrigant les artères coronaires. Lorsque la pression artérielle chute, les artères coronaires se dilatent afin de maintenir le débit coronaire - donc l’apport en oxygène au muscle cardiaque - constant ; c’est ce que l’on appelle l’autorégulation. De même, lorsque les besoins du cœur en oxygène augmentent (par exemple lorsque la fréquence cardiaque augmente), les cellules de la couche la plus interne des vaisseaux (cellules endothéliales) libèrent des substances qui permettent de dilater les artères coronaires pour y augmenter le débit. Il semblerait que ces mécanismes protecteurs soient altérés lors des infections graves et pourraient être en partie responsables de la cardiopathie septique. Mon projet consiste à évaluer, sur modèle animal, les répercussions du sepsis sur la qualité de l’apport en oxygène au muscle cardiaque. Nous déterminerons d’une part le niveau de pression artérielle sous lequel s’installe une souffrance des cellules cardiaque. D’autre part, mon travail s’attachera à évaluer l’atteinte des cellules endothéliales et les répercussions sur leur bon fonctionnement.

  • Martin CHAUMONT - Service de cardiologie

    Cardiac and subcutaneous microvascular dysfunction in patients with coronary artery disease: effects of an acute

    Bourse Dédale

    2ème mandat plein temps

    L’administration d’oxygène est l’une des pratiques les plus fréquentes à l’hôpital, notamment pour soulager les symptômes respiratoires. Néanmoins, il est désormais bien établi que l’oxygène à dose élevée est toxique pour différents organes comme les poumons et le cœur. Malgré les recommandations récentes de plusieurs sociétés savantes conseillant d’administrer l’oxygène avec parcimonie chez des patients atteints de maladie cardiaque, je remarque dans ma pratique quotidienne que ceci est rarement respecté. A l’aide d’un cathéter coronaire largement utilisé en pratique clinique à des fins diagnostiques, j’aimerais démontrer et quantifier les effets toxiques de l’oxygène sur les artères coronaires de patients présentant une maladie athéromateuse (plaques de cholestérol artérielles). Dans un second temps chez les mêmes patients, ces effets toxiques seront étudiés sur la circulation cutanée grâce à une technique innovante d’imagerie de perfusion. En comparant les réponses à l’oxygène des circulations cutanée et coronaire, j’espère établir un outil original et fiable de dépistage précoce de la maladie athéromateuse coronaire. A l’avenir, l’étude de la circulation cutanée pourrait remplacer certaines indications d’exploration invasive des artères coronaires. Je répondrais à mes questions de recherche en étudiant la circulation coronaire et cutanée en présence d’oxygène chez des patients recrutés dans nos trois hôpitaux universitaires bruxellois.

  • I. SALMON et C. BLANPAIN - CONV. DE GAIFFIER D'EMEVILLE - Service d’anatomie pathologique

    Analyse de l'hétérogénéité tumorale dans les xénogreffes dérivées de patients et leur implication pour la médecine spécialisée

    Bourse

    Pour en savoir plus au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Elena COSTA - Service de gynécologie-obstétrique

    The South Belgian Diabetes in Pregnancy Study (BEDIP-S): is the International Association of Diabetes in Pregnancy Study Group screening more accurate than the two-step strategy in the detection of diabetes or glucose intolerance in postpartum?

    Bourse Entreprises Louis de Waele

    1er mandat plein temps

    Le diabète gestationnel est défini par une élévation du taux de sucre dans le sang décelée pour la première fois pendant la grossesse. Un des principaux risques, en l’absence de traitement, est une difficulté à l’accouchement liée à un surpoids du bébé. Il est également associé à des complications à plus long terme tant pour la maman que pour le bébé. Les femmes ayant présenté un diabète gestationnel sont plus à risque de développer un diabète permanent dans les années qui suivent. Leurs bébés sont plus souvent sujets à l’obésité et/ou au diabète durant leur croissance. L’étude que je vais conduire a pour but d’évaluer deux stratégies de dépistage du diabète gestationnel dans la population qui fréquente nos maternités belges, afin d’éviter un surdiagnostic et une méthode de dépistage lourde et coûteuse. Mon but principal est d’évaluer la meilleure stratégie pour prédire quelles femmes seront atteintes d’un diabète persistant. Je vais aussi recueillir des échantillons biologiques des mamans et des bébés, et tenter de décrire la différence au niveau moléculaire entre le métabolisme des mamans et de leur enfant en présence et en l’absence d’un diabète gestationnel. J’espère ainsi contribuer à établir les critères optimaux pour le diagnostic du diabète gestationnel en Belgique et jeter les bases de futures études sur les origines biologiques de la maladie .

  • Julien COUSSEMENT -

    Usage du séquençage du génome complet pour la caractérisation des souches d’Escherichia coli responsables de pyélonéphrite aigue après transplantation rénale

    Bourse Jean Manuel de Solages

    1er mandat plein temps

    La greffe de rein est une des applications les plus remarquables des progrès médicaux effectués au cours des dernières décennies. Notamment du fait de l’administration de médicaments anti-rejets qui visent à diminuer l’immunité du patient, les infections sont fréquentes après la transplantation. Parmi elles, la pyélonéphrite du greffon (c'est à dire l’infection du rein transplanté par une bactérie) peut causer une altération de la fonction du rein, une dissémination sanguine de la bactérie voire le décès du patient. Mon objectif est d’étudier le génome des bactéries Escherichia coli responsables de pyélonéphrite après greffe rénale. Je souhaite identifier des gènes dits « de virulence » qui favoriseraient la survenue de la pyélonéphrite. Je souhaite analyser ces bactéries grâce au « next-generation sequencing », un outil émergent permettant de séquencer le génome complet d’une bactérie. Nos résultats pourraient être directement utiles pour la prise en charge des patients. Tout d’abord, nous pourrions imaginer analyser en routine les bactéries retrouvées dans les urines des patients transplantés afin d’évaluer si leur génome est virulent ou non. Ceci permettrait de décider si un traitement antibiotique est nécessaire ou non. Ensuite, mon travail pourrait permettre d’identifier des cibles thérapeutiques pour des traitements visant à prévenir la pyélonéphrite du greffon dans le futur (molécules anti-adhésion, vaccins anti-Escherichia coli…).

  • Anneline CREMER - Service de gastroentérologie médicale

    Profilage génomique des cancers colorectaux associés aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin

    Bourse Sodexo

    1er mandat mi-temps

    Le cancer du côlon est un des cancers les plus fréquents en Belgique avec environ 8000 nouveaux patients diagnostiqués et 3000 décès chaque année. Les patients atteints de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) (maladie de Crohn et colite ulcéreuse) ont un risque majoré de développer un cancer du côlon. Les lésions précancéreuses/cancéreuses comprennent des cellules présentant un aspect anormal (modification de forme, de taille ou d’organisation) ainsi que des cellules inflammatoires. L’inflammation est présente à chaque fois qu’un tissu subit une agression. Elle peut favoriser le développement du cancer, notamment en endommageant l’ADN des cellules, ou agir contre la tumeur. Mon objectif est de caractériser les lésions précancéreuses/cancéreuses du colon par l’identification et la quantification des cellules inflammatoires chargées d’éliminer les cellules cancéreuses, ainsi que par l’identification des anomalies génétiques au sein des lésions précancéreuses/cancéreuses du colon. L’enjeu est, à terme, la découverte de nouveaux facteurs pronostiques dans le but d’identifier les patients souffrant de MICI, à risque de développer un cancer du côlon, et de sélectionner les patients avec un pronostic plus sombre qui pourraient, dès lors, bénéficier d’un traitement ciblé et/ou plus agressif. Ce projet pourrait finalement mener à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques pour les MICI et les cancers du côlon associés.

  • Jacques CRETEUR - CONVENTION DES MECENES - Service des soins intensifs

    Troubles de régulation de perfusion cérébrale dans le développement de la dysfonction cérébrale associée au sepsis : du laboratoire aux études cliniques

    Bourse

    Pour en savoir plus au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Pia DI CAMPLI -

    Understanding the role of epithelial-mesenchymal transition in transplant-related obliterative airways disease

    Bourse Antoine

    2ème mandat plein temps

    La transplantation pulmonaire représente l’option thérapeutique de choix pour les patients souffrant d’insuffisance respiratoire terminale. Environ 20 patients sont transplantés chaque année à Erasme, et 4000 par le monde. Malgré de nombreux progrès, le rejet chronique du greffon représente le principal obstacle à la survie à long terme de ces patients. Ce phénomène est très fréquent car il atteint plus de la moitié des patients cinq ans après la transplantation et très délétère puisque seul un patient sur quatre survit jusque 10 ans après la transplantation. La maladie est principalement caractérisée par une fibrose des petites voies aériennes qui altère de manière irréversible la fonction du greffon. Aucun traitement n’existe à l’heure actuelle. Le but de mon projet est d’étudier, à travers un modèle de greffe de trachée chez la souris, un phénomène incriminé dans le rejet chronique: la transition épithéliale-mésenchymateuse. Les poumons transplantés subissent diverses agressions qui pourraient forcer les cellules de l’épithélium respiratoire à perdre leurs propriétés pour acquérir des caractéristiques pro-fibrosantes nocives. L’impact réel de la transition épithéliale-mésenchymateuse après transplantation reste encore à définir, de même que les mécanismes physiopathologiques sous-jacents. En caractérisant ces mécanismes mon travail pourrait mener à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques permettant d’améliorer la survie des patients transplantés pulmonaires.

  • Serge GOLDMAN - CONVENTION LES VOIES DU SAVOIR - Service de médecine nucléaire

    Investigation en magnétoencéphalographie du fonctionnement cérébral humain et de ses altérations dans les maladies du système nerveux

    Bourse

    Pour plus d'informations au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Amélie HEINRICHS - Service de microbiologie

    Caractérisation des souches de Klebsiella pneumoniae responsables d’épidémies et d’infections invasives chez les patients hospitalisés par séquençage à haut débit du génome complet

    Bourse Chloé

    1er mandat mi-temps

    Les bactéries ont développé des mécanismes de résistance aux antibiotiques suite à l’utilisation massive de ceux-ci en médecine. La résistance aux antibiotiques est considérée comme un enjeu majeur de santé publique au niveau mondial. Parmi les bactéries, Klebsiella pneumoniae est particulièrement connue comme capable d’acquérir des gènes de résistance aux antibiotiques et de causer des épidémies nosocomiales dans de nombreux hôpitaux. A côté de cela, certaines souches de K. pneumoniae hautement virulentes peuvent être responsables d’infections très sévères. Actuellement, les outils utilisés dans nos laboratoires pour étudier les bactéries reposent sur quelques techniques ciblées ne cherchant que des données génétiques connues. Mon projet consiste à étudier des souches de K. pneumoniae multi-résistantes, épidémiques ou hautement virulentes par une technologie permettant de séquencer la totalité de leur génome. Les données obtenues, qui seront comparées aux méthodes conventionnelles, devraient améliorer notre compréhension des mécanismes de résistance et de virulence de cette bactérie. Parallèlement, cette nouvelle approche nous permettra de suivre l’évolution génétique des K. pneumoniae responsables d’épidémies nosocomiales et d’améliorer la prise en charge clinique des infections à pathogènes multi-résistants.

  • Sophie HENRARD -

    « TAU in HAND »: Troubles neurocognitifs associés au VIH, une TAUpathie?

    Bourse Charles-Albert Frère

    1er mandat mi-temps

    Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) peut entraîner des atteintes neurocognitives appelées « HAND » (pour HIV-associated neurocognitive disorders) malgré la prise d’antirétroviraux. Le HAND représente un problème de santé majeur chez ces patients et altère fortement leur qualité de vie. Malgré sa fréquence, sa physiopathologie et ses méthodes d’évaluation restent à définir. Ce projet de recherche vise à tester l’hypothèse selon laquelle l’agression initiale du système neveux central par le VIH entraînerait des dépôts progressifs d’une protéine, appelée TAU. Comme dans les maladies neurodégénératives, telles que la maladie d’Alzheimer, cette accumulation de protéine TAU altèrerait la connectivité cérébrale et provoquerait les troubles cognitifs du HAND. Nous allons comparer deux populations d’hommes âgés de moins de 60 ans, les uns séropositifs et les autres séronégatifs. Nous leur proposerons une évaluation neurocognitive basée sur un testing neuropsychologique. Nous utiliserons également des techniques de neurophysiologie comme la magnétoencéphalographie et la tomographie à émission de positons avec un traceur TAU pour rechercher des associations entre les troubles cognitifs, le dépôt de protéine TAU et les altérations de la connectivité cérébrale. Cette approche devrait nous permettre de démontrer le mécanisme physiopathologique du HAND, de développer de nouveaux outils diagnostiques et de tester d’éventuelles nouvelles thérapies.

  • Aglaia KYRILLI - Service d'endocrinologie

    Caractérisqtion de l' action mutagénique del'H2O2 et de l' irradiation sur la thyroide.

    Bourse Ilya Prigogine

    1er mandat mi-temps

    Les nodules thyroïdiens sont fréquents et peuvent être observés chez environs 50% des sujets âgés de plus de 50 ans. Environ 5% des nodules de plus d’un centimètre de diamètre sont des cancers. Le laboratoire d’endocrinologie a émis l’hypothèse que la grande fréquence des nodules et des cancers thyroïdiens était liée à une production importante dans la thyroïde d’eau oxygénée (H2O2) nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes. A l’heure actuelle, seule l’irradiation thérapeutique ou accidentelle (Tchernobyl) est un facteur de risque identifié de faire un cancer de la thyroïde. Mon projet consiste à comparer les dégâts causés par l'eau oxygénée et l'irradiation γ ou β (par iode radioactif, isotope émis lors des catastrophes nucléaires) à l’ADN dans la thyroïde. Nos travaux jusqu’ à maintenant ont permis de mettre en évidence que la thyreotropine (TSH), l’hormone principale régulatrice de la fonction thyroïdienne peut augmenter les dégâts induits à la cellule thyroïdienne par l’iode radioactif et l’eau oxygénée. Cette action pourrait être expliquée en partie parce que la TSH est responsable de la production de la protéine qui transporte l’iode dans la cellule thyroïdienne et en partie parce qu’elle induit la prolifération de la cellule la rendant ainsi plus fragile à des agents genotoxiques. Nous avons également étudié la modulation des gènes dans la thyroïde après exposition à l’eau oxygénée, à des rayonnements γ ou à l’iode radioactif. Nous avons montré que l’iode ra

  • Ludovica LAURETTA - Service de cardiologie

    Predisposition to Friedreich Cardiomyopathy: deciphering the preclinical phase through imaging and identification of genetic susceptibility markers

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat mi-temps

    Prédiction d’atteinte cardiaque dans l’ataxie de Friedreich L’ataxie de Friedreich est une maladie héréditaire qui se caractérise par une réduction progressive de l’équilibre (« ataxie ») et par la perte d’une partie des capacités motrices et sensitives. Cette maladie atteint plusieurs organes, dont le système nerveux et le cœur, et commence à se manifester dès l’enfance. Il s’agit de la forme la plus fréquente d’ataxie héréditaire en Europe. L’espérance de vie des patients atteints est réduite, principalement suite aux complications cardiaques. Bien que de nombreuses molécules soient en développement, il n’y a pas de traitement disponible à ce jour. Alors que l’atteinte neurologique est actuellement bien caractérisée, la cardiomyopathie associée à l’ataxie de Friedreich reste mal comprise. En particulier, les données actuelles ne permettent pas d’identifier précocement quel patient développera une atteinte cardiaque, et quel en sera le degré de sévérité. Utilisant des nouvelles techniques d’imagerie cardiaque et identifiant des marqueurs génétiques, mon projet a pour but de permettre une meilleure stratification du risque de développer une atteinte cardiaque pour les patients souffrant de cette maladie, permettant ainsi d’identifier précocement les patients qui pourront bénéficier d’une thérapie ciblée. En tant que centre coordinateur du registre européen des malades de l’Ataxie de Friedreich, l’Hôpital Erasme est un lieu de choix pour réaliser ce type de recherche.

  • Aurore LE - Service de dermatologie

    The Role of Skin Dysbiosis in the Development of Psoriasis

    Bourse Banque Degroof Petercam

    1er mandat mi-temps

    Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau très fréquente. Chez une proportion significative des patients, cette pathologie se manifeste également par des lésions articulaires. Des études récentes ont démontré le rôle prédisposant de nombreux gènes impliqués dans la réponse immunitaire. Ces observations ont permis le développement de nouveaux agents thérapeutiques ciblant ces médiateurs immuns. Malgré ces avancées, les facteurs environnementaux qui entraînent le développement de ces lésions cutanées et le lien avec les atteintes articulaires restent mal compris. Mon projet au sein du laboratoire visera à étudier le rôle des signaux libérés par la flore microbienne qui colonise la peau. J’étudierai les interactions entre cette flore, les cellules de la peau et les cellules immunitaires afin de définir les phénomènes qui mènent à l’inflammation locale et qui entraînent l’atteinte articulaire. Une meilleure compréhension de ces processus nous aidera à définir de nouvelles approches thérapeutiques pour les patients souffrant de psoriasis ou d’arthrite psoriasique.

  • Valentina LOLLI - Service de médecine nucléaire

    Insights into the pathophysiology of neurovascular uncoupling in patients with brain tumors

    Bourse Eros

    2ème mandat plein temps

    De part le monde, l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) est la technique de neuroimagerie la plus utilisée pour le planning pré-opératoire de patients présentant une tumeur cérébrale. L'IRMf permet de cartographier de manière non-invasive les régions du cerveau impliquées dans le langage ou le mouvement. Le neurochirurgien utilise ces informations pour réduire les risques associés à son geste chirurgical. L'IRMf se base sur la détection des variations locales de flux sanguin associée aux changements d'activité des neurones induits par les tâches que le patient doit exécuter lors de l'IRMf (par exemple, bouger les doigts, lire un texte, etc.). Cette technique donne donc des renseignements indirects sur l'activité neuronale ce qui représente malheureusement son principal point faible. En effet, bien que très utiles, les résultats d'IRMf peuvent être difficiles à interpréter chez des patients avec tumeurs cérébrales car ces lésions peuvent altérer, selon des mécanismes complexes encore mal connus, les processus physiologiques liant le flux sanguin à l'activité neuronale; càd le couplage neurovasculaire. Ce projet de recherche vise, à travers l'utilisation de l'IRM et de la tomographie par émission de positrons, à mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques responsables des altérations du couplage neurovasculaire associées aux tumeurs cérébrales. Il aura des implications directes sur la prise en charge des patients neurochirurgicaux à l'Hôpital Erasme.

  • Maria LYTRIVI - Service d'endocrinologie

    Investigation des mécanismes moléculaires de lipotoxicité dans les cellules bêta pancréatiques

    Bourse Xénophilia

    1er mandat mi-temps

    Le diabète est un de plus grands problèmes de santé publique, touchant 1 adulte sur 11 et causant mondialement 5 millions de morts par an. Le diabète de type 2 est la forme la plus courante, qui résulte de la défaillance des cellules β pancréatiques produisant l’insuline. Les traitements disponibles à ce jour traitent l’excès de glucose mais ils n’arrivent pas à prévenir ni freiner la maladie. Un facteur crucial contribuant au diabète de type 2 est l’exposition chronique à des concentrations élevées d’acides gras libres, liée à l’obésité et au régime riche en graisse. Cette exposition, et en particulier aux acides gras libres saturés, diminue la sécrétion d’insuline et induit la mort des cellules β. Le but de ma recherche est d’élucider les mécanismes par lesquels l’excès d’acides gras libres favorise la défaillance des cellules β. Pendant ma première année de recherche, l’étude de l’ensemble de gènes et protéines modifiées par le palmitate, l’acide gras saturé le plus prévalent, a permis de mieux caractériser ces mécanismes et de mettre en évidence certains gènes avec un rôle important. Mon projet actuel consiste à l’étude plus approfondie de leur fonction. En parallèle, en utilisant un modèle murin, je vise à mieux distinguer l’effet des différentes formes de graisse alimentaire sur les cellules β. L’enjeu est de mieux comprendre la réponse aux acides gras, ce qui pourrait mener à l’identification des nouvelles cibles thérapeutiques pour la protection des cellules β.

  • Maxime NIESEN - Service d'O.R.L.

    Developmental aspects of speech-cortical coupling in speech-in-noise conditions: a magnetoencephalography study.

    Bourse Fondation Bernheim

    1er mandat plein temps

    Comprendre la parole dans un bruit ambiant est une tache complexe mettant en relation l’audition avec différentes capacités telles que l’attention ou la mémoire. Ce phénomène a été étudié principalement chez l'adulte et à l'heure actuelle, nous savons que lorsqu'un adulte suit une conversation dans un milieu bruyant lors d'un diner au restaurant ou d'une réunion, son cerveau analyse les informations sonores reçues et arrive à en extraire la voix de l'interlocuteur pour permettre une meilleure compréhension du discours. Chez l'enfant, les mécanismes de ce processus restent encore méconnus. Pour eux, cette tache est d'autant plus difficile que leur cerveau est en cours de développement et leurs capacités cérébrales sont en pleine maturation, alors qu'ils évoluent quotidiennement dans des situations où le bruit ambiant est particulièrement élevé (salle de classe, réfectoire, cours de récréation,...). Mon projet cherche à étudier comment se mettent en place les mécanismes cérébraux impliqués dans la compréhension de la parole dans le bruit au cours de la croissance, de l'enfance à l'âge adulte. Pour se faire, j'utiliserais la Magnétoencéphalographie, outil de neuro-imagerie unique en Belgique qui permet d'enregistrer et d'analyser l'activité cérébrale de manière très précise. Cela permettrait de nous donner une meilleure compréhension de cette situation chez les enfants et de l'étudier par la suite chez des enfants souffrant de troubles de l'apprentissage (dyslexie,dysphasie ...)

  • Lorenzo PITISCI - Service des soins intensifs

    Caractérisation multimodale du choc cardiogénique ischémique dans un modèle porcin et évaluation de nouvelles thérapies inotropes.

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat plein temps

    L’infarctus du myocarde se complique dans ±10% des cas (60.000 personnes par an en Europe) d’une réduction majeure de la contractilité cardiaque. Cela se manifeste par de l’hypotension, un œdème pulmonaire et un manque d’apport en oxygène aux organes ; engendrant un taux de mortalité encore très élevé (±50%) malgré les avancées en Cardiologie. L’un des axes de traitement consiste à administrer un « agent inotrope » capable d’augmenter la contractilité du cœur. Son choix n’est pas évident : la littérature scientifique manque de données fiables. Mon projet consiste à élaborer un modèle animal de cette pathologie. J’en observerai les différentes phases de manière originale, en augmentant de façon significative tant le nombre d’instruments que la durée de l’expérience par rapport aux rares études antérieures. J’utiliserai un axe d’observation multimodal au moyen de cathéters invasifs, de l’échographie cardiaque et de l’histologie. J’étudierai également le métabolisme cardiaque de façon directe(impossible à réaliser sur nos patients). Je comparerai l’action d’agents inotropes : la Dobutamine (le plus fréquemment utilisé) avec deux nouveaux agents (Levosimendan et Omecamtiv Mercabil) qui ont la particularité de stimuler le cœur sans augmenter sa consommation en oxygène (il en manque déjà lors de l’infarctus). Je tenterai d’identifier des marqueurs pronostics comme aides à la prise de décisions médicales. Nos résultats seront la base de prochaines études cliniques chez l’Homme.

  • Antonella PUTIGNANO - Service de gastroentérologie médicale

    Systems serology analysis of human alcoholic liver diseases.

    Bourse GINION GROUP

    1er mandat plein temps

    En 2012, trois millions de décès étaient attribuables à la consommation excessive d’alcool. En Europe, la maladie alcoolique du foie (MAF) est la première cause de cirrhose et une des indications principales de transplantation hépatique. L’hépatite alcoolique aiguë (HAA), forme la plus sévère de MAF survenant brutalement chez des sujets souvent jeunes, est associée à une mortalité élevée à court terme (35% endéans un mois). La compréhension des mécanismes responsables de la survenue et progression de la MAF est très faible. L’inflammation et l’activation immunitaire y joue une place prépondérante. Des données suggèrent que les immunoglobulines G (IgG) se complexant avec des antigènes soit formés lors de la métabolisation de l’alcool soit libérés par les bactéries intestinales transloqués dans la circulation sanguine, pourraient participer au développement de la MAF. La glycosylation des IgG contribue à leur capacité d’induire le processus inflammatoire. Le but de mon projet est d’explorer le profil fonctionnel et de glycosylation des IgG isolées au niveau de sérum et du foie de patients ayant différents degrés de MAF grâce à une technologie innovante développée au Massachussets Institute of Technology et transférée dans l’Institut d’Immunologie Médicale de l’ULB. Une meilleure compréhension du complexe système des IgG permettrait de définir nouvelles cibles thérapeutiques et traitements immunomodulateurs dans une maladie très fréquente avec très peu d’options thérapeutiques

  • Asma SASSI - Service de génétique

    L’insuffisance ovarienne prématurée: identification de nouveaux gènes impliqués et évaluation clinique de préservation

    Bourse ASCO

    2ème mandat plein temps

    Identification de nouveaux gènes impliqués dans le développement de l’insuffisance ovarienne prématurée L’insuffisance ovarienne prématurée (IOP) est un syndrome qui se définit par l’arrêt de l’activité fonctionnelle ovarienne avant l’âge de 40 ans. Sa prévalence est estimée à 1%. A l’exclusion des étiologies d’origine iatrogène, les causes les plus fréquentes des IOP sont les anomalies chromosomiques, la prémutation X fragile et les causes auto-immunes. Les causes génétiques sont estimées être responsables de cette pathologie dans plus de 20% des cas. Toutefois, à ce jour, seul un nombre restreint de gènes responsables ont pu être identifiés chez l’humain. Le but de cette étude est d’identifier de nouveaux gènes responsables du développement d’une IOP. Elle se base sur l’étude de l’ADN de patientes ayant une IOP dont la cause n’est pas identifiée. Elucider les bases moléculaires de l’IOP est crucial pour une meilleure compréhension de la physiologie ovarienne, en particulier des mécanismes responsables du développement des follicules, les structures de l’ovaire contenant les gamètes nécessaires à la reproduction. Disposer d’outils biologiques prédictifs d’une IOP (avant 40 ans) ou précoce (avant 45 ans) est un réel challenge pour les cliniciens travaillant en procréation assistée. Ils permettraient de conseiller les jeunes femmes dans leur parcours procréatif à un moment où leur réserve ovarienne n’est pas encore épuisée et d’optimiser le choix des traitements d’assistance à la procréation ou de préservation de la fertilité pour ces patientes.