Une erreur est survenue

Une erreur est survenue

Vous êtes ici : Recherches en cours / Chercheurs

Chercheurs : année académique 2008 - 2009

Découvrez nos différents projets de recherche 


  • Julie CALLENAERE - Service d’Immunobiologie - hémobiologie - transfusion

    Réponses des cellules dendritiques humaines aux virus en début de vie

    Bourse Sodexo

    1er mandat plein temps

    Les cellules dendritiques plasmacytoïdes (pDC) sont spécialisées dans la détection des virus et sont capables de synthétiser des quantités très importantes d’IFNs-I, cytokines clés dans l’activation de l’immunité anti-virale.

    Les DC myéloïdes (mDC) sont aussi capables de reconnaître les virus et de produire des IFNs-I bien qu’en plus faible quantité. Alors que l’activation des DC se produit lors de l’engagement direct des Toll-like récepteurs (TLR) reconnaissant les acides nucléiques viraux, elle peut être aussi initiée par l’interaction des DC avec les cellules tueuses naturelles (NK).


    Le système immunitaire du nouveau-né est immature, ce qui se traduit par une plus grande susceptibilité aux infections par les virus tels RSV, HSV, HIV, HCMV. Les propriétés des DC du nouveau-né contribuent en grande partie à cet état d’immaturité. Les DC myéloïdes néonatales sont incapables de synthétiser l’IL12p70 et l’IFNß en réponse à la liaison des TLRs. La production d’IFNs-I par les pDC de sang de cordon s’avère profondément déficiente en réponse aux ligands de TLR7, TLR9 ou exposées aux virus HSV-1 ou HCMV.


    Notre projet vise à définir les bases moléculaires responsables du défaut de synthèse des IFNs-I par les DC plasmacytoïdes de sang de cordon en réponse aux virus HCMV et HSV-1 et de caractériser la réponse des mDC néonatales face à ces virus.

    Nous proposons également d'étudier les interactions entre DC et cellule NK chez le nouveau-né lors de l’exposition aux virus HCMV et HSV-1.

    Notre espoir est ainsi d’identifier de nouvelles cibles moléculaires utiles au développement de vaccins actifs en début de vie.

     

     

  • Nathalie COMPTE - Service d’Immunobiologie - hémobiologie - transfusion

    Etude de la régulation des membres de la famille de l’interleukine-12 au cours de processus inflammatoires

    Bourse Ilya Prigogine

    1er mandat plein temps

    L’interleukine (IL)-12 et les deux cytokines qui lui sont apparentées, l’IL-23 et l’IL-27, jouent des rôles fondamentaux mais distincts, voire antagonistes, dans l’établissement et le maintien de la réponse inflammatoire et des réponses immunes adaptatives.  Il est dès lors essentiel de définir les mécanismes qui orientent la balance de production de ces différentes cytokines.


    Précédemment, nous avons exploré les mécanismes de régulation transcriptionnelle des différents membres de la famille de l’IL-12 en réponse à l’engagement des récepteurs de la famille Toll (TLR).

    Nous avons montré l’implication de la voie TRIF/IRF-3 dans l’activation des gènes p35 et p28 de l’IL-12 et de l’IL-27, respectivement.

    Dans le cadre de ce projet, nous proposons de déterminer l’impact fonctionnel de la voie TRIF et des facteurs de transcription IRF-3 et IRF-7 sur la polarisation des réponses Th ainsi que sur le contrôle des processus inflammatoires « in vivo » dans deux modèles de colite expérimentale (induction par le TNBS et transfert adoptif de lymphocytes T CD4+CD25- dans des souris RAG-/-). 

    En parallèle, nous étudierons dans ces modèles l’expression des différents membres de la famille de l’IL-12 à l’aide de souris rapportrices pour le gène de l’IL-12p40 (souris transgéniques Y et 40).

  • Nour DE SAN - Service d’Immunobiologie - hémobiologie - transfusion

    Rôle des pneumocytes de type II dans les réponses d’immunité cellulaires induites chez l’homme par M. tuberculosis

    Bourse Anonyme

    2ème mandat plein temps

    La « heparin-binding haemagglutinin » (HBHA) est un antigène mycobactérien qui intervient dans l’adhérence et la pénétration de M. tuberculosis dans les cellules épithéliales alvéolaires de type II (AECII). Le gène de la HBHA est préférentiellement exprimé dans ce type cellulaire ce qui n’est pas le cas dans les mono-macrophages.

    Cet antigène induit une sécrétion importante d’interféron-gamma (IFN-g) par les lymphocytes des sujets infectés par M. tuberculosis et non malades (tuberculose latente (TL)).


    Outre le rôle des cellules épithéliales dans les réponses d’immunité innée, leur rôle comme cellule présentatrice d’antigène a été récemment montré chez la souris. Etant donné les interactions connues entre la HBHA et cellules épithéliales, nous étudierons la capacité des AECII humaines à présenter la HBHA aux lymphocytes T.


    Après avoir caractérisé les réponses d’immunité innée induite par l’infection mycobactérienne dans une lignée tumorale d’AECII, nous analyserons leur capacité à présenter la HBHA aux lymphocytes T de sujets atteints de TL. Nous appliquerons ensuite ce modèle aux AECII isolées de poumons humains.


    Ces données aideront à comprendre la pathogénèse de l’infection par M. tuberculosis, et en particulier le développement des réponses immunitaires à l’égard d’un antigène mycobactérien protecteur dans la TL.

  • Chantal DEDOBBELEER - Service de cardiologie

    Contribution à l’étude de la physiologie de la contraction myocardique dans les valvulopathies. Rôle de l’imagerie de déformation myocardique.

    Bourse Bernard Darty

    1er mandat plein temps

    Introduction:

    Le cœur se contracte en décrivant un mouvement de torsion. L’étude de la torsion peut être réalisée par résonance magnétique (IRM) et, plus récemment, par une technique échographique simple et facile d’accès, le speckle tracking. On observe dans les valvulopathies, une anomalie de la torsion alors que la fonction ventriculaire gauche (FEVG) à l’échographie est normale.

    La première hypothèse dans notre étude est que l’anomalie de la torsion dans les valvulopathies est un indicateur précoce d’une altération de la performance myocardique. Ce paramètre représenterait alors un argument complémentaire à la FEVG évaluée par échographie pour une indication chirurgicale plus précoce et/ ou pour la prédiction d’une dysfonction ventriculaire post-opératoire.

    La torsion sera étudiée par speckle tracking et comparée à l’IRM en pré et en post-opératoire. L’anomalie de la torsion en préopératoire sera comparée à la contractilité évaluée par méthode invasive.

    Deuxième hypothèse : la réparation mitrale améliore plus la torsion que le remplacement valvulaire.


    Méthode:

    Deux groupes de patients seront étudiés : un groupe avec insuffisance mitrale et un groupe avec sténose aortique. Une échographie et une IRM seront réalisées en préopératoire et à 10 mois en post-opératoire. Dans un sous-groupe de patients avec insuffisance mitrale, la contractilité sera évaluée de façon invasive en préopératoire.

  • Delphine DEGRE - Service de gastroentérologie médicale

    Rôle de la chimiokine MCP-1 (CCL2) dans les maladies hépatiques liées à l’alcool et à l’obésité

    Bourse EXMAR

    2ème mandat plein temps

    Les hépatopathies liées à l’alcool et à l’obésité représentent un problème majeur de santé publique. L’inflammation semble jouer un rôle important dans la sévérité et la progression de ces maladies.

    Les chimiokines sont des médiateurs impliqués dans l’inflammation en activant et en recrutant des leucocytes vers un tissu lésé. MCP-1 est une chimiokine dont l’expression est augmentée dans la maladie alcoolique hépatique, dans la NAFLD et dans la cirrhose du foie.

    Chez l’humain, un polymorphisme (en position -2518) du gène de MCP-1 associé à une production accrue de MCP-1, semble induire une fibrose plus sévère dans l’hépatite C.

    Nous proposons d’une part d’évaluer l’expression sérique et hépatique et le rôle de MCP-1 dans deux modèles murins de maladie alcoolique hépatique et de NAFLD, en utilisant des souris déficientes en MCP-1 dans ces deux modèles expérimentaux.

    Dans un deuxième temps, nous rechercherons une association entre ces maladies et le polymorphisme du gène de MCP-1 ainsi qu’une éventuelle différence de sévérité de la maladie en fonction de ce polymorphisme afin de définir s’il existe une prédisposition génétique à développer une maladie alcoolique ou une NAFLD plus sévère liée au polymorphisme de ce gène.

  • Julie DESIR - Service de génétique médicale

    Etude moléculaire d’un nouveau syndrome familial de microsphérophakie apparenté à la maladie de Marfan

    Bourse Entreprises Louis De Waele

    La microsphérophakie est une malformation du cristallin, rarement isolée, qui se présente surtout dans la maladie de Marfan par mutation de la fibrilline-1 (FBN1).

    Nous avons observé une grande famille consanguine de microsphérophakie isolée.

    Après avoir cartographié la maladie, nous avons trouvé une mutation tronquante du gène LTBP2. Il s'agit de la première mutation naturelle de ce gène. LTBP2 est une protéine importante des microfibrilles, structurellement apparentée aux fibrillines et co-exprimée avec celles-ci.

    Le but de notre projet est de confirmer l'implication de la mutation de LTBP2 dans la microsphérophakie familiale et de préciser son effet sur le phénotype humain et sur l'organisation de la matrice extracellulaire.

    Nous étudierons de nouvelles familles de microsphérophakie.

    Nous analyserons les transcrits dans les fibroblastes et les lymphoblastes mutés de nos patients. Nous étudierons l’expression de LTBP2 chez la souris par hybridation in situ, et de la protéine LTBP2 dans l'œil de bœuf.

    Nous étudierons FBN1 et l'élastine dans la matrice extracellulaire de fibroblastes en culture de nos patients, de malades Marfan, et de sujets contrôles, et procéderons aux knock-downs réciproques de FBN1 et LTBP2. Nous confronterons nos observations au modèle moléculaire des microfibrilles et de la maladie de Marfan.

  • Nicky D’HAENE - Service d’anatomie pathologique

    Etude de l’implication des galectines -1 et -3 dans l’angiogenèse et en particulier en ce qui concerne les lymphomes

    Bourse Fonds Erasme

    L’angiogenèse est une étape essentielle dans le développement des tumeurs, dont les lymphomes. Récemment, l’implication des galectines-1 et -3 extra ou intracellulaires dans l’angiogenèse a été démontrée par différents modèles in vitro, in vivo et par des études cliniques. Cependant, les fonctions exactes et les impacts respectifs des galectines intra ou extracellulaires dans l’angiogenèse n’ont pas encore été décrits. Nos précédents travaux ont mis en évidence que l’angiogenèse des lymphomes s’accompagne d’une modulation de l’expression endothéliale de galectine-1 ou -3 qui varie selon les sous-groupes de lymphomes analysés. 


    But du travail : Etudier l’implication des galectines -1 et -3 dans l’angiogenèse des lymphomes.


    Matériels et méthodes :

    D’une part, nous étudierons les effets in vitro des galectines-1 et -3 extracellulaires et de la modulation de l’expression intracellulaire des galectines-1 et -3 sur le comportement prolifératif, migratoire et angiogénique de différents types de cellules endothéliales.

    D’autre part, nous analyserons l’implication des galectines-1 et -3 dans la modulation des fonctions biologiques des cellules endothéliales induite par différentes lignées de cellules lymphomateuses.

     

  • Fabrice GANKAM KENGNE - Service de médecine interne générale

    Contribution à l’étude de la physiopathologie du syndrôme de lyse osmotique et morbidité de l’hyponatrémie modérée

    Bourse Avis

    Le syndrome de myelinolyse osmotique centropontine est une entité iatrogène rare résultant de la correction rapide de l’hyponatrémie chronique chez l’animal ou l’homme. Le modèle animal de myelinolyse osmotique permet de mieux comprendre d’autres pathologies démiyelinisantes du système nerveux. La myelinolyse centropontine s’accompagne d’une activation microgliale importante dont le stimulus reste obscur.


    Nous allons dans un premier temps essayer de démontrer l’utilité de la mesure de S100b comme marqueur dignostique précoce et pronostique dans le syndrome de lyse osmotique. Nous avons déjà pu montrer une augmentation importante des taux sériques de cette protéine après stress osmotique.


    Par la suite, nous allons étudier la physiopathologie de la myelinolyse centropontine et particulièrement le rôle des protéines de signalisation intracellulaires MAPFs (p38, ERS, JNK) dans le déclenchement de l’activation microgliale. Ces protéines sont des kinases cellulaires impliquées dans la réaction cellulaire au stress osmotique et l’apoptose. Nous pensons qu’elle est l’élément central qui fait le lien entre la réponse au stress osmotique infligé à la cellule lors de la correction rapide de l’hyponatrémie chronique et la mort cellulaire.


    Dans un second temps, nous allons étudier l’importance relative des effecteurs de l’activation microgliale, c’est-à-dire les agents cellulaires ou humoraux, recrutés par la microglie activée et directement responsable des lésions de démyélinisation observées.

    Plusieurs hypothèses seront testées, visant à démontrer le rôle du complément, des macrophages et des radicaux libres dans les lésions de myelinolyse centropontine.

  • Lidia GHISDAL - Service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale

    Impact du polymorphisme de molécules de co-stimulation et de CD25/IL-2 en greffe rénale : étude multicentrique

    Bourse Annie Decroës

    1er mandat plein temps

    Malgré l’optimisation des thérapies immunosuppressives et de l’allocation des greffons, le rejet aigu reste fréquent et modifie la survie de greffe rénale au long cours.

    Le rejet aigu est médié par un réseau complexe d'interactions moléculaires, et le polymorphisme génétique de ces molécules pourrait être déterminant dans le risque individuel de rejet et les mécanismes, probablement hétérogènes, impliqués.

    La voie de la co-stimulation et le couple IL-2/ IL-2Rα (chaîne α du récepteur à l’interleukine 2 ou CD25) jouent un rôle essentiel. Des polymorphismes fonctionnels de molécules des voies de signalisation correspondantes ont été impliqués dans certaines maladies auto-immunes mais il existe peu de données dans le domaine de la transplantation d’organes solides.

    Le but de notre projet est d'évaluer l'impact de polymorphismes génétiques de molécules de co-stimulation et du CD25/ IL-2 sur le taux de rejet aigu durant la première année de transplantation, par associations directes et indirectes de gènes candidats. Notre projet est multi-centrique et explorera les ADN de 2000 receveurs et de 450 donneurs de reins.

    Ce projet pourrait permettre l’identification de profils génétiques hauts versus faible risque de rejet aigu pouvant mener à une adaptation individuelle « sur mesure » de l’intensité du traitement immunosuppresseur.

  • Philippe LEMAITRE - Service de chirurgie thoracique

    Rôle de l’interleukine-17 dans le développement de la bronchiolite oblitérante après transplantation

    Bourse Fonds Erasme

    Le rejet pulmonaire chronique est caractérisé histologiquement par la bronchiolite oblitérante  (BO) qui atteint plus de 50% des patients 5 ans après la greffe et reste actuellement un phénomène incontrôlé et mal compris.

    Un nouveau type de lymphocytes CD4+ a été récemment décrit : les lymphocytes Th17, définis par leur production d’interleukine-17 (IL-17). Elle se retrouve en grandes quantités dans les lavages broncho-alvéolaires de patients présentant des phénomènes de BO.

    Bien que le rôle pathogénique de l’IL-17 ait été démontré dans certaines maladies auto-immunitaires, l’implication de cette cytokine dans la BO n’est pas encore connue.

    Le but du projet est de définir l'importance des mécanismes dépendants de l’IL-17 dans le développement de la BO expérimentale et d’établir des stratégies d'immunomodulation applicables en clinique.

    A cet effet,  la greffe hétérotopique de trachée chez la souris reproduit les lésions de BO. Dans ce modèle, nous définirons dans un premier temps la cinétique du rejet, l’importance des lésions histologiques, les types cellulaires impliqués et enfin les cytokines produites ainsi que  leurs origines.

    Ensuite, la transplantation à des souris invalidées pour le gène de l’IL-17 ou son récepteur permettra d’étudier le potentiel lien causal entre l’IL-17 et la BO.

    Enfin, nous modulerons la production de l’IL-17 afin de tenter d’établir des stratégies thérapeutiques applicables en clinique.

  • Raphaël MARECHAL - Service de gastroentérologie médicale

    Facteurs prédictifs et pronostiques dans les adénocarcinomes du pancréas et les cholangiocarcinomes

    Bourse Fonds Erasme

    1er mandat mi-temps

    Le pronostic des adénocarcinomes bilio-pancréatiques (ABP) est particulièrement sombre en raison d’un diagnostic tardif et d’un génie évolutif caractérisé par potentiel invasif et métastatique élevé et une résistance habituelle aux traitements.

    Il devient crucial de pouvoir identifier les sous-groupes de patients pouvant bénéficier des traitements existants ainsi que des nouvelles molécules en cours d’investigation.

    Nous nous proposons d’étudier par immunohistochimie (tissue microarray), l’expression des marqueurs biomoléculaires préidentifiés par les études sur le génome et/ou le protéome de ces tumeurs ainsi que le suivi des cellules tumorales circulantes.

    Nous focaliserons notre recherche sur des marqueurs impliqués dans les processus de prolifération, d’invasion, de dissémination tumorale et d’angiogénèse à savoir : CXCR4, CXCR2, CCR6, CCR7, CXCR7, VEGF, galectine-3, intégrineß1, Bcl-2, Bcl-xl, Bax, caspases.

    Nous tenterons d’identifier les marqueurs biologiques et moléculaires nous permettant de prédire la réponse à un traitement antinéoplasique donné, définir le comportement et le pronostic des ABP.

    Nous disposons d’une banque tissulaire d’ABP et avons constitué un fichier reprenant l’évolution/traitements et pronostic de chaque patient présentant un ABP.

    La collaboration entre deux unités d’oncologie digestive (Hôpital Erasme et Institut Jules Bordet) ayant un recrutement important devrait nous permettre d’atteindre les objectifs fixés.

  • Félicie SHERER - Service de médecine nucléaire

    Contribution aux techniques d’investigation du trafic cellulaire par marquage et imagerie moléculaire in vivo

    Bourse Banque Degroof

    Ce projet concerne le développement de méthodes d’évaluation in vivo, par imagerie moléculaire, du trafic de cellules administrées dans un but thérapeutique.  Dans ce contexte, l’imagerie moléculaire offre l’avantage d’une analyse dynamique des processus sur l’organisme intact. 

    Elle nécessite cependant de prendre en compte diverses contraintes : neutralité biologique du marquage cellulaire, adaptabilité à divers types cellulaires, haute sensibilité (faible dose de traceur administrée). 

    Ce projet sera mené en collaboration avec des équipes actives dans deux domaines d’investigation requérant l’étude de la migration de types cellulaires spécifiques :

    1. Etude du rejet de greffe cutanée (Dr. Le Moine, IMI) : analyse in vivo de l’implication des lymphocytes régulateurs et des cellules myéloïdes suppressives dans la modulation du rejet d’allogreffe.
    2. Etude de l’implantation de cellules souches médullaires dans un
      modèle d’infarctus myocardique chez le rat
      (Prof. Mc Entee, Lab. Physio.) : effet de la surexpression du SDF-1 (modulation de la voie SDF-1/CXCR4).


    Pour ces études, nous développerons le marquage de types cellulaires ciblés par des émetteurs monophotoniques, positroniques ou fluorescents, en vue d’une étude dynamique de leur comportement.  Pour le second projet, les cellules implantées feront l’objet d’une double transfection en vue d’une imagerie in vivo de l’expression d’un gène rapporteur.

  • Julie SMET - Service d’Immunobiologie - hémobiologie - transfusion

    Analyse de la mémoire immunitaire induite par Bordetella pertussis chez l’homme

    Bourse Fonds Erasme

    1er mandat plein temps

    La coqueluche est en recrudescence depuis la fin des années 80, même dans les pays développés, et ce malgré une vaccination à large échelle.

    Il s’agit probablement d’une conséquence de la perte progressive d’immunité induite par la vaccination, la durée de la mémoire immunitaire induite par les vaccins n’étant pas connue.

    L’induction d’une mémoire immunitaire de longue durée est un challenge important en vaccinologie.

    Dans ce travail, nous allons développer des techniques originales permettant la caractérisation des lymphocytes mémoires spécifiques d’antigènes de B.pertussis.

    Dans un premier temps, nous nous focaliserons sur la mémoire humorale en caractérisant les cellules B mémoires circulantes et en dosant les anticorps sériques dans des échantillons sanguins prélevés chez des enfants de 3 à 9 ans ayant fait une coqueluche en bas âge et/ou ayant été vaccinés.

    Ultérieurement, nous caractériserons les réponses mémoires lymphocytaires T étant donné, outre le rôle des anticorps, l’importance des réponses lymphocytaires T dans la protection à l’égard de B.pertussis.

  • Fabio TACCONE - Service des soins intensifs

    Etude de la microcirculation cérébrale au cours du sepsis.

    Bourse Belgacom

    1er mandat plein temps

    Les travaux de Fabio TACCONE seront centrés sur les anomalies cérébrales induites par le sepsis, avec en particulier l’évaluation de la microcirculation du cortex cérébral. 

    Un autre axe de recherche sera dirigé sur les effets de certaines molécules sur la microcirculation.


    La recherche in vivo (Hôpital Erasme) : étude de la microcirculation sanguine par « orthogonal polarization spectral (OPS) » chez l’animal en choc septique :
     - Etude de la microcirculation du cortex cérébral
              Effet du sepsis et des techniques de « réanimation » initiale
              (remplissage liquidien, inotropes des flux vasculaires)
              Caractérisation des flux vasculaires

     - Corrélation avec les altérations histologiques tissulaires (étude anatomo-pathologique des vaisseaux et des tissus).

    Etude des effets de l’administration de la protéine C activée et/ou des statines 
     - Etude de la microcirculation
     - Etude du débit cérébral local et de la pression intracrânienne
     - Mesure de cytokines systémiques et cérébrales
     - Evaluation de la production de NO
     - Etude de l’apoptose
     - Evaluation de la membrane cérébro-capillaire

  • Karim TOUIHRI - Service d'anesthésiologie-réanimation

    Amélioration par le pré-conditionnement anesthésique de la survie des cellules mésenchymateuses après transplantation myocardique et rôle potentiel de l’AKT

    Bourse Jean-Marie Verbeke

    Dans les pays occidents, l’infarctus du myocarde est la première de mortalité adulte avec une prévalence de 7.2 millions de décès/an.

    L’amélioration des traitements médicaux et interventionnels en phase aiguë, permet de réduire les mortalités précoces, mais l’infarctus chronique évolue en une cardiomyopathie d’origine ischémique. Dans ce cadre, la transplantation myocardique de cellules souches (MSC) semble être une alternative thérapeutique prometteuse.

    Cependant, un problème majeur rencontré lors de la thérapie cellulaire est le faible taux de survie des cellules implantées. L’Akt, une protéine kinase B, participe à de nombreuses voies de signalisat

    ion intracellulaire. Ses effets principaux sont l’augmentation de la survie et de la prolifération cellulaire et l’hypertrophie cellulaire. Le sévoflurane, agent halogéné volatile, active la voie de l’Akt lors du préconditionnnement anesthésique.

    Dès lors, nos hypothèses de travail sont que les MSC peuvent être préconditionnées par le sévoflurane, que ce préconditionnement implique bien les voies de signalisation dépendantes de l’Akt, qu’il implique une meilleure résistance à l’apoptose et donc qu’il améliore l’efficacité de la thérapie cellulaire.

    La résistance à l’apoptose  des MSC préconditionnées sera testée dans différentes conditions.

    Ensuite l’efficacité de la thérapie cellulaire sera déterminée dans un modèle petit animal d’infarctus du myocarde.

  • Nicolas VAN ROMPAEY - Service d'anesthésiologie-réanimation

    Modulation précoce de la réaction allogénique par désensibilisation des récepteurs Toll

    Bourse Charles-Albert Frère

    Le contrôle de l’activation du système de l’immunité innée par désensibilisation des récepteurs Toll (TLR) à leurs ligands semble être une voie prometteuse pour l’induction de tolérance aux allogreffes.

    Cependant, une meilleure compréhension des mécanismes cellulaires impliqués dans cette désensibilisation est indispensable au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

    Afin d’étudier ces mécanismes, nous utiliserons un modèle murin de désensibilisation par administration séquentielle de lipopolysaccharide (LPS). Nous avons montré que dans ce modèle, les cellules CD11b+ de la rate acquièrent de puissantes propriétés immunosuppressives.

    Dans un premier temps, nous investiguerons l’implication des voies de signalisations Myd88 et IRF3 dans le processus de désensibilisation par l’utilisation de souris knock-out pour ces deux molécules. La réponse allogénique sera mesurée en culture mixte lymphocytaire (incorporation de thymidine et production de cytokines) et par la survie d’allogreffe de peau.

    Ensuite, nous étudierons, par microarray, l’expression spécifique de trancrits (ARN) par les cellules spléniques CD11b+ dotées de capacités immunosuppressives extraites des souris désensibilisées.

    Nous aborderons l’aspect fonctionnel par neutralisation de la protéine pour laquelle le code le transcrit.

    Finalement, nous investiguerons les possibilités de générer le même phénotype cellulaire à l’aide d’agonistes partiels du TLR4 (CRX527, Monophosphoryl lipid A).