Une erreur est survenue

Une erreur est survenue

Vous êtes ici : Recherches en cours / Chercheurs

Chercheurs : année académique 2013 - 2014

Découvrez nos différents projets de recherche 


  • Farida BENHADOU - Service de dermatologie

    Rôle de la neuropiline 1 dans un modèle murin de psoriasis et application potentielle dans la prise en charge thérapeutique du psoriasis chez l’homme

    Bourse Fondation Bernheim

    1er mandat plein temps

    LE PSORIASIS, MALADIE CUTANEE CHRONIQUE AFFECTANT 3% DE LA POPULATION, PEUT ALTERER DE FACON SIGNIFICATIVE LA QUALITE DE VIE DES PATIENTS.

    L'enjeu de la recherche

    Le psoriasis est une maladie cutanée chronique affectant 3% de la population. Le psoriasis se caractérise par la formation de plaques rougeâtres et squameuses localisées essentiellement au niveau du tronc, des membres supérieurs et inférieurs et du cuir chevelu. Les ongles peuvent également être touchés par la maladie. Les formes cutanées sévères ainsi que l’association à d’autres maladies inflammatoires (essentiellement articulaires et digestives) entraînent un impact important sur la qualité de vie. Une forme familiale peut se voir dans 30 à 40% des cas. Bien que faisant encore et toujours l’objet de nombreuses études, les mécanismes à l’origine de la maladie restent méconnus. Cependant, de nombreuses études ont démontré l’implication d’une molécule, le VEGF (Vascular endothelial growth factor) dans la physiopathologie du psoriasis mais son rôle n'est pas complètement connu.

    Ma contribution

    Ma recherche consistera à déterminer le rôle de la neuropiline 1, co-récepteur du VEGF, dans la physiopathologie du psoriasis. L’ensemble des résultats permettra de mieux caractériser les mécanismes moléculaires conduisant au psoriasis et éventuellement de trouver un nouvel axe thérapeutique pour traiter les patients atteints de cette maladie.

  • Katia DONADELLO - Service des soins intensifs

    Protection cérébrale après un arrêt cardiaque

    Bourse Haas-Teichen

    1er mandat mi-temps

    ETUDE DES ANOMALIES DE LA CIRCULATION CEREBRALE ET PERIPHERIQUE CAUSEES PAR L'ARRET CARDIAQUE

    L'enjeu de la recherche

    Mon projet de recherche consiste à étudier les anomalies de la perfusion cérébrale et peripherique causées par l’arrêt cardiaque. La phase suivant la réanimation est caractérisée par une altération de la fonction de plusieurs organes, en plus du cœur et du cerveau.

    La reprise de la circulation du sang après réanimation ne semble pas être suffisante pour réduire la mortalité, les séquelles neurologiques invalidantes et l’incidence de la défaillance de différents organes.

    Une altération de la microcirulation, c'est-à-dire le flux sanguin dans les petits vaisseaux qui sont responsables de l’oxygénation des cellules, pourrait contribuer aux conséquences délétères de l’arrêt cardiaque.

    On connait encore mal ce qui se passe au niveau cérébral pendant et après l’arrêt cardiaque. Le refroidissement thérapeutique du corps induit après arrêt cardiaque permet d’améliorer la récupération neurologique. Cependant, les effets favorables sur le cerveau pourraient s’accompagner d’effets néfastes sur la circulation et en particulier sur la microcirculation et donc sur les autres organes.

    La mise en évidence de ces altérations et surtout leur traitement pourrait améliorer le pronostic des patients après un arrêt cardiaque.

    Ma contribution

    J’ai créé, en laboratoire, un modèle d’arrêt cardiaque de courte durée pour comprendre les effets de l’hypothermie. A l'aide d'une caméra pour visualiser la microcirculation du cerveau et de sa périphérie, j’ai pu étudier la relation entre le flux sanguin et le métabolisme des cellules cérébrales.

    Ma nouvelle recherche Fonds Erasme me permettra d’investiguer l’impact de diverses interventions thérapeutiques visant à corriger ou minimiser les anomalies mises en évidence. Les résultats de mes recherches pourraient améliorer le traitement des patients après un arrêt cardiaque et aider à réduire le dysfonctionnement de différents organes.

  • Fabrice GANKAM KENGNE - Service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale

    Mécanismes physiopathologiques des manifestations neurologiques associées à l'urémie.

    Bourse Charles-Albert Frère

    L'enjeu de la recherche

    Environ un patient sur trois en insuffisance rénale développera des troubles neurologiques y compris des troubles cognitifs ou de la dépression nerveuse. Le terme global utilisé pour désigner ces troubles est ''encéphalopathie urémique". Le diagnostic systématique, la reconnaissance de ces troubles ainsi que leur traitement demeure inadapté, en partie parce que les mécanismes qui sous tendent la vulnérabilité des patients en insuffisance rénale aiguë ou chronique aux troubles neurologiques sont encore méconnus.

    Mon projet

    Le but de ma recherche est de mieux comprendre quels sont les mécanismes qui expliquent les atteintes neuropsychiatriques dans l’insuffisance rénale. Mes travaux pourraient, à long terme, servir de base afin de pouvoir proposer au patient néphrologique une prise en charge plus adaptée des ses troubles neurologiques.

  • Desislava GERMANOVA - Service de gastroentérologie chirurgicale

    Influence des lésions d’ischémie-reperfusion sur la régénération hépatique et la croissance tumorale : développement d’un modèle préclinique chez la souris

    Bourse Entreprises Louis de Waele

    1er mandat plein temps

    QUELLE EST L'INFLUENCE DE LA CHIRURGIE SUR LES METASTASES HEPATIQUES ?

    L'enjeu de la recherche

    Le foie est un site fréquent de tumeurs cancéreuses.

    La chirurgie occupe une place centrale dans le traitement de ces cancers. Lors des résections chirurgicales de tumeurs hépatiques, deux phénomènes sont observés : premièrement, une réaction inflammatoire aigüe induite par l’ischémie hépatique et à l’origine de lésions tissulaires pouvant entraîner une insuffisance hépatique précoce et, deuxièmement, une phase de régénération du tissu hépatique permettant de restaurer la fonction et de limiter le risque d’insuffisance hépatique à long terme.

    Ces deux mécanismes peuvent également influencer le risque de récidive tumorale après l’intervention chirurgicale. En effet, les médiateurs cellulaires et moléculaires impliqués dans la phase inflammatoire précoce et dans la régénération hépatique peuvent stimuler la migration et la croissance de cellules cancéreuses.

    Ma contribution

    Le but de mon projet sera d’analyser les effets des lésions ischémiques et de la régénération hépatiques sur la croissance tumorale dans un modèle chirurgical pré-clinique de résection de tumeurs cancéreuses.

    Les relations entre l’ischémie, la régénération et la croissance de tumeurs hépatiques et les effets de la modulation de ces différents phénomènes seront étudiés dans des conditions transposables en clinique. L’objectif sera d’évaluer de nouvelles approches thérapeutiques pouvant améliorer les résultats de cette chirurgie.

  • Oranite GOLDRAT - Service de gynécologie-obstétrique

    Evaluation de l'efficacité et de l'innocuité de la stimulation ovarienne en présence de letrozole pour préserver la fertilité des jeunes patientes atteintes de cancer du sein

    Bourse Charles-Albert Frère

    L'enjeu de la recherche

    Un des cancers les plus fréquents chez la femme est le cancer du sein. Dans 10-15% des cas, il touche les femmes de moins de 40 ans. Grâce aux traitements, notamment par chimiothérapie et radiothérapie, leur survie s’est considérablement améliorée. Malheureusement ces traitements ont des effets toxiques sur les ovaires, pouvant diminuer la fertilité, voire provoquer une ménopause précoce.

    Lors de la prise en charge de ces patientes, il est important de se préoccuper de leur qualité de vie et donc de leur fertilité future. Actuellement la congélation de fragments ovariens avant l’administration de la chimiothérapie en vue de sa transplantation ultérieure est la méthode la plus utilisée afin de préserver la fertilité de ces patientes.

    Néanmoins, dans le cadre de pathologies cancéreuses, il existe un risque de contamination du tissu ovarien par des cellules cancéreuses et donc un risque de retransmission de la maladie. De nouvelles options sont donc explorées dont la préservation d’ovules ou d’embryons avant l’administration de la chimiothérapie. Cette technique nécessite de stimuler les ovaires qui produisent alors des hormones (œstrogènes) qui pourraient être néfastes pour l’évolution du cancer du sein. Afin d’éviter ce risque, on peut administrer un composé, le letrozole, dont le but est d’empêcher la production des œstrogènes.

    Mon projet

    Le but de ma recherche est d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de la stimulation ovarienne sous letrozole. Au laboratoire, j'étudierai divers aspects de l’effet du letrozole sur la fertilité chez la souris. En parallèle, je réaliserai des analyses indirectes de l’innocuité du traitement chez les patientes atteintes de cancer du sein incluses dans l’étude. Si la stimulation des ovaires sous letrozole s’avère efficace et sûre, elle deviendra la technique de choix pour la préservation de la fertilité des jeunes femmes atteintes de cancer du sein.

  • Antoine HERPAIN - Service des soins intensifs

    Evaluation non-invasive des composants du couplage ventriculo-artériel gauche et de la rigidité artérielle pour une meilleure prise en charge de l'insuffisance cardiaque aiguë

    Bourse Bernard Darty

    2ème mandat plein temps

    POUR UNE PRISE EN CHARGE SUR MESURE DE L'INSUFFISANCE CARDIQUE AIGUE AUX SOINS INTENSIFS

    L'enjeu de la recherche

    L’insuffisance cardiaque nécessite l’hospitalisation en urgence de 5 personnes sur 1000 chaque année. Si la sévérité de leur cas les amène à séjourner aux soins intensifs, alors seulement 50% d’entre elles survivront au terme d'un an.

    Cette pathologie représente donc un enjeu majeur pour tout médecin réanimateur ou cardiologue. Le coeur de ces patients, déjà affaibli, doit de surcroit propulser le sang dans des artères résistantes car de plus en plus rigides à cause de l’âge ou de l’hypertension artérielle.

    Nous disposons de médicaments tant pour stimuler le coeur que pour assouplir les artères mais leur dosage reste délicat. Pourtant les composants de cette relation «coeur-artères» sont identifiés mais leur suivi en pratique quotidienne pour optimaliser ces traitements n’a jamais été implanté car les mesurer demande des appareils trop invasifs.

    De nouveaux concepts physiques, mathématiques et écho- cardiographiques nous permettraient d'enfin résoudre ce dilemme en apportant les mêmes renseignements sans affecter le patient.

    Aux soins intensifs, modifier des pratiques courantes selon une nouvelle technique ne peut cependant s’envisager qu’après avoir mis sa fiabilité à rudes épreuves.

    Ma contribution

    Durant cette seconde année de recherche Fonds Erasme, je m'attacherai donc à valider au laboratoire ces nouveaux concepts sur différents modèles animaliers de patients en état critique, en y décelant tout particulièrement le rôle et l'utilité des indices de rigidité artérielle. Différents protocoles thérapeutiques seront ensuite développés, enfin spécifiques pour chaque patient, afin d'améliorer leur devenir.

  • Jean-Michel HOUGARDY - Service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale

    Détermination du rôle physiopathologique du groupement hème au cours de l’ischémie-reperfusion rénale et évaluation des implications cliniques

    Bourse Banque Degroof

    2ème mandat mi-temps

    VERS UNE MEILLEURE STRATEGIE DE LA PREVENTION DE L'INSUFFISANCE RENALE AIGUE LORS DE LA CHIRURGIE CARDIAQUE

    L'enjeu de la recherche

    L'insuffisance rénale aiguë est une cause importante de décès du patient hospitalisé, pouvant atteindre 60% dans les formes sévères. Des interventions de chirurgie cardiaque recourent à une dérivation extracorporelle du sang mais cette procédure fréquente comporte un risque important.

    Cependant, ces interventions sont généralement programmées et permettent d’établir des stratégies préopératoires de limitation du risque. Mon projet a pour but de déterminer une stratégie de prévention de l’insuffisance rénale aiguë induite par une intervention cardiaque lourde.

    Ce type d’intervention provoque un déficit d’oxygénation du rein, appelé ischémie, ainsi qu’un important stress organique. Ces mécanismes pathologiques causent la perte, parfois définitive, de la fonction rénale.

    Par ses actions enzymatiques, l’hème-oxygénase améliore la résistance rénale à l’agression opératoire. Un médicament, l’hémine, augmente fortement l’expression rénale de l’hème-oxygénase et pourrait donc être utile en préopératoire.

    Ma contribution

    Durant cette année de recherche Fonds Erasme, j'étudierai la souffrance rénale induite par la dérivation extracorporelle chez l’homme et l’importance de l’hème-oxygénase dans un modèle expérimental d’ischémie rénale. J'espère ainsi déterminer l’impact d’une modulation de l’hème-oxygénase sur la souffrance rénale et pouvoir proposer une modulation pharmacologique, préopératoire, de l’hème-oxygénase chez le patient cardiaque.

  • Annick MASSART - Service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale

    Recherche des gènes impliqués dans la tolérance opérationnelle clinique en transplantation rénale par analyses de l'exome et de l'épigénome

    Bourse Hemingway

    1er mandat plein temps

    COMPRENDRE L'EXCEPTIONNELLE TOLERANCE A UN GREFFON RENAL

    L'enjeu de la recherche

    La transplantation d’organes nécessite l’usage de médicaments immunosuppresseurs afin d’éviter le rejet des greffons. Ces médicaments sont cependant pourvoyeurs de complications infectieuses, cardio-vasculaires ou cancéreuses, d’où l’intérêt évident de développer des stratégies pour limiter ou éviter leur usage.

    Lorsqu’un un patient greffé rénal suspend son traitement immunosuppresseur, il résulte, dans l’immense majorité des cas, une perte du greffon. C'est seulement dans de très rares cas que des patients deviennent « tolérants ». Ils conservent alors une bonne fonction de leur greffon sans plus aucun médicament. La rareté exceptionnelle de ces patients nous amène à penser qu’ils pourraient être porteurs de mutations génétiques et/ou épigénétiques (modification chimique de l’ADN d’un gène) particulières, sans lesquelles la tolérance ne pourrait se exister.

    Ma contribution

    J'étudierai l’entièreté des gènes codants (exome complet) de 24 patients tolérants. Ces échantillons d’ADN sont récoltés via un vaste réseau européen de centres de transplantation rénale dont l'Hôpital Erasme est membre et fondateur. Par ailleurs, je rechercherai des modifications épigénétiques de leur ADN, lesquelles agissent comme des masques susceptibles de modifier l’expression des gènes dans le sens de la tolérance. J'espére identifier certains mécanismes fondamentaux de la tolérance et ouvrir la voie à la découverte de nouveaux médicaments susceptibles d’induire une meilleure tolérance vis-à-vis du greffon.

  • Gilles NAEIJE - Service de neurologie – neurorevalidation

    Caractérisation des réseaux neuronaux impliqués dans la négligence personnelle et l'extinction sensorielle

    Bourse Jean Manuel de Solages

    1er mandat plein temps

    COMPRENDRE LES PROCESSUS QUI INTERVIENNENT DANS L'HEMI-NEGLIGENCE QUI HANDICAPE 6000 PATIENTS PAR AN APRES UN AVC

    L'enjeu de la recherche

    Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont la première cause de handicap en Belgique. Le cerveau comporte deux hémisphères. Le gauche contrôle la moitié droite du corps et le langage alors que et le droit contrôle la moitié gauche du corps et la perception de soi et de l’environnement.

    Les accidents vasculaires cérébraux touchant l’hémisphère droit se compliquent d’une négligence des éléments se situant dans l’hémi-espace gauche (hémi-négligence spatiale) et/ou d’une négligence de leur hémicorps gauche (hémi-négligence personnelle).

    Les patients ayant une hémi-négligence personnelle ne se rendent pas compte que leur côté gauche est paralysé, voire dans les cas extrêmes, que le membre qu’ils voient est le leur. 

    En Belgique, 6000 patients par an développent une négligence après un accident vasculaire cérébral. Les conséquences sont majeures car l’hémi-négligence, surtout personnelle, entraine une mauvaise récupération. Comprendre les mécanismes de l’hémi-négligence est fondamental pour améliorer le devenir de ces patients.

    Ma contribution

    Grâce à la magnétoencéphalographie, une technique que l’Hôpital Erasme est un des rares centres Européens à posséder, j'étudierai les réseaux et les mécanismes neuronaux impliqués dans la négligence personnelle. Cette technique me permettra de déterminer les zones cérébrales activées successivement après des stimulations tactiles bilatérales et l’analyse de potentiels cérébraux qui permettront de comprendre les processus conscients ou inconscients qui interviennent dans la négligence.

  • Francesco PULEO - Service de gastroentérologie médicale

    Adénocarcinome du pancréas: de la recherche de nouveaux bio-marqueurs à la personnalisation de la thérapie

    Bourse d'un philanthrope

    1er mandat mi-temps

    VERS UNE THERAPIE CIBLEE DU CANCER DU PANCREAS

    L'enjeu de la recherche

    Le cancer du pancréas reste à ce jour un cancer de mauvais pronostic. Sa prise en charge nécessite une réorientation des moyens et des méthodes d’approche et de développement d’agents anticancéreux.

    Ceux-ci sont basés sur une recherche non plus empirique mais conduite et comprise sur une base biomoléculaire en identifiant des types de tumeurs et de patients différents traités en fonction de bio-marqueurs. Ces bio-marqueurs, exprimés au sein de la tumeur, permettent de déterminer plus précisément le pronostic des patients et de sélectionner des tumeurs susceptibles de répondre à un traitement ciblé déterminé.

    Ma contribution

    Ma recherche Fonds Erasme débutée en 2011 s’inscrit dans cette approche personnalisée du patient en poursuivant l’identification de nouveaux marqueurs et leur signification dans la compréhension des mécanismes de résistance et de sensibilité aux traitements.

    Cette année, je poursuivrai ma recherche d’une part sur une tumorothèque rassemblant 470 tumeurs du pancréas et d’autre part, j'aurai à disposition, dans notre service d’oncologie digestive, deux nouvelles drogues qui ciblent préférentiellement l’abondant tissu fibreux du cancer du pancréas, un des principaux responsables de la résistance à la chimiothérapie classique.

    Intégrer les bio-marqueurs dans ces nouveaux protocoles de chimiothérapie devrait me permettre d'identifier les patients qui vont bénéficier d’une chimiothérapie particulière et élaborer une thérapie personnalisée.

     

  • Elodie SELIS - Service d’Immunobiologie - hémobiologie - transfusion

    Caractérisation des lymphocytes T CD8+ spécifiques d’antigènes mycobactériens chez les patients infectés par Mycobacterium tuberculosis : biomarqueurs de protection ou de maladie ?

    Bourse Ilya Prigogine

    1er mandat plein temps

    LE DEVELOPPEMENT DE NOUVEAUX VACCINS CONTRE LA TUBERCULOSE EST UN ENJEU MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE

    L'enjeu de la recherche

    La tuberculose est un problème majeur de santé publique. Environ un tiers de la population mondiale est infecté par cette bactérie appelée "Mycobacterium tuberculosis". Chaque année, on recense environ 9 millions de nouveaux cas de cette maladie qui tue une personne toutes les 20 secondes.

    Heureusement, la majorité des personnes infectées reste asymptomatique, leur système immunitaire leur permettant de contrôler l’infection et de la maintenir dans un état "dormant". Le seul vaccin antituberculeux disponible actuellement est le BCG mais il n’offre qu’une faible protection.

    Pour éradiquer la tuberculose, il faut développer de nouveaux vaccins mais, pour évaluer leur efficacité, il faut disposer de bio-marqueurs de protection et de maladie que sont respectivement les réponses immunes des patients porteurs d’une tuberculose latente et des patients qui ont une tuberculose active.

    Ma contribution

    Dans le cadre de ma recherche, j'étudierai ces réponses immunitaires et plus particulièrement celle des lymphocytes T CD8. Ces cellules sont importantes dans la défense de notre organisme grâce notamment à des fonctions dites cytotoxiques qui leur permettent de tuer les cellules infectées et certains micro-organismes responsables de maladies.

    En comparant les réponses immunitaires de patients latents avec celles de patients malades, j’espère identifier des bio-marqueurs utiles à l’évaluation de vaccins candidats.

  • Roxane VAN HEURCK - Service de neurologie – neurorevalidation

    Etude fonctionnelle de gènes spécifiquement humains au cours du développement du cortex cérébral normal et pathologique.

    Bourse Charles-Albert Frère

    L'enjeu de la recherche

    L’être humain est caractérisé par un cerveau particulièrement complexe et volumineux lui permettant d'assurer les fonctions cognitives supérieures uniques à notre espèce. De façon intrigante, plusieurs gènes présents uniquement chez l'humain sont impliqués dans des maladies du développement cérébral, notamment des malformations cérébrales et des syndromes autistiques ou épileptiques, mais selon des mécanismes encore inconnus.

    Mon projet

    Ma recherche a pour but d’élucider la fonction de ces gènes qui pourraient être associés au développement et à l'évolution du cortex cérébral.

    J'étudierai la fonction de ces gènes dans un modèle expérimental de développement du cortex humain à partir de cellules souches pluripotentes, développé au sein du laboratoire de génétique. En outre, je testerai l'effet de ces gènes spécifiquement humains dans le cortex en développement chez la souris, qui ne possède normalement pas ces gènes.

    La combinaison de ces approches devrait permettre d'améliorer notre compréhension des mécanismes du développement cérébral humain, ainsi que ses liens avec l'évolution de notre espèce, mais aussi de faire avancer nos connaissances sur des maladies du cerveau humain encore mal comprises et incurables, comme l'autisme et certains retards mentaux.

  • Marc VANDER GHINST - Service d'O.R.L.

    Contribution de la magnétoencéphalographie à la compréhension de la physiopathologie des troubles auditifs centraux

    Bourse Belgacom

    2ème mandat plein temps

    MA RECHERCHE VISE A AMELIORER LA COMPREHENSION DE CERTAINES FORMES DE SURDITE

    L'enjeu de la recherche

    L’audition est le fruit d’un processus complexe impliquant les deux oreilles qui vont transmettre l’information au nerf auditif et le cerveau qui va analyser ces informations pour les rendre compréhensibles.

    Chez certains patients, la compréhension de la parole peut être rendue très difficile en présence d’un bruit ambiant. Cette situation, extrêmement fréquente chez les patients présentant une surdité, même légère, peut être également rencontrée chez des patients ayant une ouïe à priori normale.

    Ce problème est particulièrement fréquent dans la population active puisqu’il touche près de 4% des jeunes adultes. Les mécanismes qui expliquent ces déficits de compréhension dans le bruit sont encore peu connus.

    Ma contribution

    L’étude que je poursuivrai durant cette seconde année Fonds Erasme est destinée à mieux comprendre les mécanismes qui permettent au cerveau de trier les informations sonores importantes comme la voix. Pour ce faire, j'utiliserai la magnétoencéphalographie, technique sophistiquée qui permet d’enregistrer l’activité du cerveau avec une grande précision.

    L’avantage de cette technique, outre sa grande précision, est qu’elle est totalement indolore et inoffensive pour le patient. Les résultats devraient permettre d’expliquer pourquoi certains patients ont des problèmes de compréhension dans le bruit et ainsi ouvrir des perspectives de traitement qui font actuellement défaut.

  • Axel VANROSSOMME - Service de radiologie

    Contribution à l’étude in-vivo du mouvement de la paroi des anévrysmes intracrâniens et de son rôle potentiel dans la prédiction de leur rupture

    Bourse EXMAR

    1er mandat plein temps

    OPTIMISER LE TRAITEMENT DES PATIENTS PORTEURS D'ANEVRYSMES INTRACEREBRAUX

    L'enjeu de la recherche

    Les anévrysmes intracrâniens touchent 5% de la population et leur rupture a une issue fatale dans 30 à 60% des cas, les survivants gardant le plus souvent un handicap. Les traitements chirurgicaux et endo-vasculaires présentent des risques et il y a peu d’indicateurs de rupture qui puissent faire proposer l’attitude – expectative ou non – la plus adéquate.

    Le mouvement de la paroi des anévrysmes pourrait donner des indications utiles quant aux risques de rupture mais a été peu étudié chez l’homme.

    Ma contribution

    Mon projet vise à tirer profit de l’angio-scanner dynamique, examen non invasif et réalisable en routine clinique, pour étudier ce mouvement. Pour cela, je comparerai les données obtenues par cette technique et par caméra optique lors de l’application d’une pulsation à un modèle d’anévrysme en silicone afin d’en déterminer les limites.

    Ensuite, j'estimerai le mouvement de la paroi anévrysmale et définirai les modalités pratiques de réalisation de cet examen.

    Enfin, j'élaborerai un plan d’étude visant à faire le lien entre le mouvement pariétal des anévrysmes et leur rupture. J'espére, à terme, améliorer la compréhension des propriétés mécaniques de la paroi des anévrysmes et ainsi optimiser le traitement des patients.

  • Christophe VERBEURGT - Service d'O.R.L.

    La communication chimique dans l’espèce humaine : étude de l'expression des récepteurs olfactifs dans la muqueuse humaine et des effets hormonaux liés à leur stimulation

    Bourse ASCO

    1er mandat plein temps

    LES HUMAINS COMMUNIQUENT-ILS PAR L'ODORAT ?

    L'enjeu de la recherche

    La communication chimique entre êtres humains est un domaine encore peu connu et donc peu exploité par rapport à d’autres modalités sensorielles comme la vision ou l’audition. Elle est perçue notamment par la muqueuse olfactive qui se situe dans la partie supérieure du nez et qui contient potentiellement 400 récepteurs qui vont reconnaître spécifiquement certaines molécules odorantes ou inodores.

    A côté de leur rôle dans la perception des odeurs, certaines molécules pourraient jouer un rôle de phéromones et déclencher des effets hormonaux ou comportementaux.

    Ma contribution

    Mon travail au laboratoire visera dans un premier temps à déterminer quels sont les récepteurs olfactifs localisés dans la muqueuse olfactive. Suite à ces résultats, je tenterai de démontrer que la stimulation de certains de ces récepteurs, suite à l’exposition à des molécules bien précises chez des sujets sains, peut déclencher des réponses hormonales.

    Mes travaux devraient permettre de mettre en évidence l’existence et l’importance d’une communication chimique chez l’humain. Ils devraient ouvrir de nouvelles perspectives thérapeutiques, plus particulièrement dans la pathologie endocrinienne et dans les troubles comportementaux.