Une erreur est survenue

Une erreur est survenue

Vous êtes ici : Recherches en cours / Chercheurs

Chercheurs : année académique 2019 - 2020

Découvrez nos différents projets de recherche 


  • Serge GOLDMAN - CONVENTION AVN - Service de médecine nucléaire

    Origine et pathogenèse de la production de monoxyde d'azote exhalé chez le patient allergique

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    L’objectif central du Laboratoire de Cartographie fonctionnelle cérébrale (LCFC), une entité de l’hôpital Érasme qui est intégrée à l’Institut des Neurosciences de l’ULB (UNI), est de percer les mystères du cerveau humain par l’observation de son fonctionnement.

    De la même manière qu’observer une étoile signifie collecter les signaux qu’elle produit et les représenter dans une image, observer le cerveau humain en fonctionnement fait appel à l’imagerie de signaux cérébraux que nous sommes en mesure de capter à l’extérieur de l’organe. Ces signaux traduisent l’activité des neurones, les cellules du cerveau qui communiquent entre elles par un assemblage indénombrable, mais précis, de points de contact appelés synapses.

    Suivant la technologie utilisée pour capter les signaux produits par le cerveau, les informations qu’ils offrent sur le fonctionnement cérébral varient. Pour acquérir une connaissance plus exhaustive du cerveau en activité, il est utile de combiner et de croiser les informations diverses que nos appareils de neuroimagerie peuvent fournir. Cette approche multimodale de l’étude du cerveau est largement facilitée par l’utilisation d’appareils d’imagerie qui intègrent plusieurs modalités. Grâce au soutien exceptionnel de l’Association Vinçotte Nuclear (AVN), le LCFC a acquis un appareil multimodal aux capacités uniques pour l’étude du cerveau, il s’agit d’un instrument - appelé TEP/IRM ou PET/MR - qui permet l’acquisition simultanée de signaux d’imagerie par résonnance magnétique nucléaire et de signaux d’imagerie par émission de positions.

    AVN poursuit son soutien en accompagnant financièrement des projets qui font appel à cet instrument d’exception. Les projets soutenus concernent des recherches destinées à mieux connaître les causes et les effets des dysfonctions du cerveau induites par certaines maladies.

    Un projet soutenu par AVN dans le cadre du Fonds Erasme vise à découvrir comment et pourquoi l’infection par le virus du SIDA - le HIV - tend fréquemment à perturber le fonctionnement cérébral, produisant des troubles intellectuels qui ont un impact important sur la qualité de vie et l’intégration socioprofessionnelle des patients atteints. D’autres projets concernent le développement des tumeurs cérébrales et leurs effets. Nous utilisons la possibilité offerte par la TEP/IRM d’acquérir simultanément de multiples informations pour étudier l’effet des tumeurs cérébrales sur la régulation locale du flux sanguin cérébral. Cette étude est complétée par d’autres recherches concernant, en particulier, l’effet des tumeurs cérébrales sur le langage. Cette recherche compare les diverses approches disponibles au LCFC pour l’obtention de données qui permettent de planifier au mieux la résection d’une tumeur.

    Cette recherche aura des effets directs sur la qualité de la prise en charge des patients à Érasme, puisqu’une meilleure planification réduira le risque que la résection ait des conséquences néfastes sur le langage. La TEP/IMR est également utilisée pour associer des informations très diverses sur l’état du cerveau porteur d’une tumeur cérébrale. L’objectif de cette recherche est d’utiliser ces multiples informations pour prédire l’évolution de la tumeur et anticiper les directions qui seront prises par les cellules cancéreuses au cours du temps.

    Ce projet bénéficie du soutien de l'ASBL AIB-VINCOTTE.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour en savoir plus au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Filippo ANNONI - Service des soins intensifs

    Le choc cardiogénique

    Bourse Chloé

    2ème mandat plein temps

    Effet de l’administration de solutions riches en lactate sur le métabolisme cérébral et impact sur les variables hémodynamiques pendant et après un arrêt cardiaque.

     

    L’arrêt cardio-circulatoire (ACC) représente un grave problème de santé économique et publique, notamment pour ses séquelles post-anoxiques cérébrales après réanimation adéquate. Le métabolisme du cerveau en absence d’oxygène se modifie en manière radicale pour essayer d’utiliser des substrats alternatifs, comme le lactate, et donc garantir la survie cellulaire pendant la réanimation. L’administration de solutions riches en lactate dans ce contexte peut augmenter le métabolisme cérébral et donc améliorer le pronostic des malades pendant ACC, mais les effets systémiques éventuels

    (acidose métabolique, hypervolémie) sont peu connus et ils peuvent contribuer aussi au décès du malade.

     On propose les éléments suivants :

     1) Investigation des effets de l’administration de diverses concentrations de lactate dans un modèle animale (recherche in vivo, hôpital Erasme) afin de comprendre l’impact sur le métabolisme cérébrale des diverses doses de substrat. Avec la microdyalise, on investiguera les changements au niveau interstitiel des différents substrats du métabolisme (lactate, pyruvate, glucose) chez le cochon en relation à l’état métabolique globale du cerveau (Cerebral Metabolic Rate), dérivé de la différence artério-veineuse en concentrations de la substance considéré. Les mesures seront prises pendant et après l’arrêt cardiaque, ainsi que pendant les manouvres de réanimation (remplissage liquidien, administration des inotropes ou vasopresseurs, changements de la FiO2).

    2) Evaluation de l’oxygénation cérébrale par électrode de Clarke intracorticale (Lycox) et du flux cérébrale par laserdoppler.

    3) Dosage de la protéine s100beta et de la protéine NSE;

    4) Corrélation avec les altérations histologiques tissulaires (étude anatomo-pathologique des vaisseaux et des tissus).

     

  • Elisa BRAUNS - Service de médecine interne générale

    Contribution des réponses lymphocytaires T CD8 « non ciblées » dans le contrôle de la croissance tumorale.

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat plein temps

    L’immunothérapie du cancer a fait des progrès considérables ces dernières années. La recherche fondamentale en immunologie a permis de développer des approches qui ciblent les lymphocytes T CD8 infiltrant les tumeurs. En « réveillant » ceux-ci, il est aujourd’hui possible d’induire des réponses qui éliminent les cellules tumorales et peuvent mener à la guérison complète chez certains patients. On s’aperçoit cependant qu’une proportion importante de ces lymphocytes ne reconnait pas directement des antigènes exprimés par les tumeurs. On ne connait pas le rôle de ces réponses « non-ciblées » sur la croissance tumorale. Dans le cadre de ce projet, j’essayerai de comprendre si ces cellules participent aux réponses anti-tumorales et je développerai des stratégies pour exploiter leur potentiel thérapeutique dans le but d’améliorer les approches actuelles.?

     

    Le Docteure BRAUNS Elisa est soutenue par le FNRS et le Fonds Erasme

  • Ana-Maria BUCALAU - Service de gastroentérologie médicale

    Evaluation comparative de l'efficacité de la chimioembolisation et de la radioembolisation dans le traitement du carcinome hépatocellulaire et identification de facteurs prédictifs de réponse tumorale (CHERIsH)

    Bourse Charles-Albert Frère

    1er mandat mi-temps

    Le carcinome hépatocellulaire(CHC) est un problème de santé croissant dans le monde entier. La plupart des patients sont diagnostiqués avec une maladie localement avancée et sont candidats pour un traitement loco-régional transartériel. La chimioembolisation transartérielle(TACE) est recommandée en première intention, mais au cours des dix dernières années, un autre traitement intra-artériel, la radioembolisation transartérielle(TARE), a donné des résultats prometteurs. Les indications de TACE et de TARE se sont chevauchées progressivement, plusieurs études suggérant la supériorité de la TARE. Néanmoins, sa place dans le traitement du CHC n’est toujours pas claire et mérite d’être investiguée davantage. Dans le présent projet, nous allons comparer l'efficacité et la sécurité de TARE et TACE dans une population sélectionnée de patients atteints de CHC. L’objectif primaire de l’étude est de démontrer une différence de 30% en termes de réponse tumorale complète en faveur de la TARE. Les objectifs secondaires sont le temps de progression, la survie globale, les effets indésirables et l’évaluation de facteurs biologiques et radio-métaboliques prédisant la réponse tumorale. Notre projet vise à apporter des données fiables sur la place de la TARE dans une population spécifique de CHC. De plus, l'évaluation de la réponse biologique à ces thérapies pourrait nous permettre de définir les meilleurs candidats pour un traitement futur associant des thérapies immunes et antiangiogéniques

  • Caroline CARPENTIER - Service de médecine interne générale

    Hétérogénéité de la variante lymphocytique du syndrome hyperéosinophilique.

    Bourse Entreprises Louis de Waele

    1er mandat mi-temps

    Ce travaille porte sur une maladie inflammatoire chronique appelée syndrome hyperéosinophilique (SHE). Elle est caractérisée par une augmentation sanguine et tissulaire d’un type de globule blanc, les éosinophiles qui sont très toxiques et responsable de nombreux symptômes. Le traitement principal est la cortisone, non dénuée d’effets secondaires. Des nouveaux traitements prometteurs interfèrent directement avec la croissance des éosinophiles et permettent de diminuer voire d’arrêter la cortisone des patients. Il existe plusieurs variantes du SHE selon les anomalies responsables de l’augmentation des éosinophiles. Dans la variante dite « lymphocytique », l’hyperéosinophilie est induite par un autre type de globule blanc, le lymphocyte T, qui produit des facteurs de croissance pour les éosinophiles. Cette variante est diagnostiquée sur base d’une analyse sanguine, qui détecte la présence de lymphocytes T anormaux. Les nouveaux traitements prenant les éosinophiles comme cible sont moins efficaces chez ces patients, Il est donc essentiel de les identifier. Nos travaux récents suggèrent que certains patients chez qui aucune population anormale de lymphocytes n’est détectée ont pourtant une maladie similaire, et répondent mal à ces nouveaux traitements. Ce projet vise à déterminer si chez ces patients, ce sont aussi les lymphocytes qui sont initialement déréglés, ce qui pourrait élargir la définition de la variante lymphocytique et avoir un impact sur le choix des traitements.

  • Concetta CATALANO - Service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale

    La greffe rénale

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Une meilleure caractérisation des anticorps anti-HLA chez les patients transplantés du rein grâce à l'approche par sérologie systémique 

    La greffe rénale demeure le traitement de choix de l’insuffisance rénale terminale améliorant la qualité de vie et réduisant la mortalité. Cependant, moins de 50 % des greffons subsistent après dix ans en raison du rejet induit par les anticorps dirigés contre le transplant (DSA). Les études les ont associés à un pronostic nettement défavorable.

    A l’échelon individuel, les outils disponibles ne permettent pas encore de parfaitement prédire la toxicité ou l’innocuité d’un DSA. En effet, des titres élevés d’anticorps chez certains patients ne s’accompagnent pas de rejet, démontrant la nécessité d’une approche de type médecine personnalisée.

    D'autres données ont démontré que la nature des résidus sucrés présents sur les anticorps peut influencer leur indolence ou leur agressivité. Dans le présent projet, j'étudierai une nouvelle approche qui est la composition des résidus sucrés exprimés sur les anticorps dirigés spécifiquement contre le greffon. Je comparerai ces données à d’autres tests déjà connus. Ainsi, des anticorps avérés comme agressifs seront comparés à d’autres considéré « innocents » selon les données cliniques.

    Mon objectif est de mieux comprendre les mécanismes de rejet de greffe et de  prédire un meilleur appariement des reins chez des patients immunisés. Pour la réalisation de ce projet je collaborerai avec l’Institut d’Immunologie Médicale, le Laboratoire HLA de l’Hôpital Erasme et l’Université D’Harvard.

     

    Cette recherche est soutenue par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Martin CHAUMONT - Service de cardiologie

    Effets cardiorespiratoires et biologiques de la cigarette électronique chez des utilisateurs réguliers

    Bourse Dédale

    2ème mandat mi-temps

    La cigarette électronique (e-cigarette) est de plus en plus populaire
    dans le monde. Depuis ses premières ventes au début des années
    2000, le marché de l’e-cigarette a rapidement évolué et devrait
    valoir plus de 45 milliards de dollars en 2025. Celui-ci pourrait
    dépasser le marché de la cigarette classique dans moins de 10 ans.
    Plus de 7 millions d’européens disent avoir réussi à se sevrer du
    tabac grâce à l’e-cigarette qui est réputée beaucoup moins toxique
    que la cigarette classique. Cependant, il n’existe que très peu de
    données sur l’impact sanitaire de cette nouvelle technologie.
    Depuis trois ans, le Dr Martin Chaumont étudie les effets de
    l’e-cigarette sur les systèmes cardiovasculaires et respiratoires.
    Ses premiers résultats suggèrent que son impact est relativement
    négligeable sur le système cardiovasculaire mais qu’il n’est pas
    complètement neutre sur les poumons. En effet, son utilisation
    pourrait modifier la physiologie pulmonaire et perturber les
    échanges d’oxygène entre les poumons et le sang.
    Ces découvertes pourraient permettre de cibler les patients devant
    être orientés vers l’e-cigarette et ceux qui devraient l’éviter.
    La recherche du Docteur Martin CHAUMONT est soutenue par le Bourse Dédale.

  • Julian CHERON - Service de neurologie – neurorevalidation

    La dépendance aux drogues

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Implication du gène Maged1 dans les processus moteurs et la dépendance aux drogues

    Mon projet de recherche a pour but d’approfondir nos connaissances sur le rôle du gène Maged1 dans la dépendance aux drogues. Aujourd'hui, nous ne comprenons le rôle de ce gène que très partiellement. Pourtant, celui-ci est remarquablement exprimé dans le système nerveux.

    Ces dernières années, notre laboratoire s’est attelé à dévoiler ses secrets. Ainsi, différents troubles du comportement ont été objectivés sur des animaux transgéniques où ce gène était rendu silencieux. Ces animaux transgéniques sont moins actifs, ils sont moins agiles dans une roue, mais surtout, ils restent indifférents aux opioïdes ou aux psychostimulants (tels que la cocaïne), et ce même après plusieurs jours d’injections de ces drogues. En fait, ils ne deviennent plus dépendants aux drogues.

    En inactivant Maged1 dans des régions cérébrales particulières, nous pourrons déterminer quels sont les centres du cerveau spécifiquement impliqués dans ce phénotype d’insensibilité aux drogues.

    Le but de mes recherches est de distinguer les aires cérébrales impliquées dans ce phénotype d’insensibilité aux drogues et d’élucider de nouveaux mécanismes physiopathologiques où interagit notre gène d’intérêt. De nouveaux gènes et protéines pourront probablement être identifiés. Ils pourraient être des cibles pharmacologiques et permettraient d’envisager de nouvelles thérapeutiques dans le domaine de la désensibilisation aux drogues.

     

    Cette recherche est soutenue par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Laura CHOMETTE - Service de cardiologie

    L'hypertension pulmonaire

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    2ème mandat plein temps

    Hypertension artérielle pulmonaire héritable : découvertes moléculaires à travers la génomique et les cellules souches pluripotentes

    L’hypertension artérielle pulmonaire est une maladie orpheline qui affecte la circulation pulmonaire et entraîne une insuffisance cardiaque droite. Elle nécessite un recours à la transplantation pulmonaire dans les formes extrêmes. Cette maladie est associée à une mortalité élevée en dépit des traitements disponibles. Dans la moitié des cas, elle peut se présenter sous forme de cas isolés (dis idiopathiques) ou familiaux. Environ 10% des patients présentent une forme héréditaire offrant un modèle unique pour en étudier les mécanismes moléculaires.

    Un rôle central est attribué à la voie de signalisation « Bone Morphogenetic Protein », dont le récepteur 2 est muté chez 70 % des patients présentant une forme héréditaire. Néanmoins, peu de patients porteurs d’une mutation développent la maladie, suggérant l’intervention d’autres mécanismes. La compréhension de ces mécanismes associés est une étape clé pour améliorer la prise en charge des patients et permettre le développement de nouveaux traitements.

    Le but de mon projet est d’étudier le rôle de gènes modulateurs dans l’hypertension artérielle pulmonaire en comparant, au niveau génomique, des patients malades et des porteurs sains d’une même famille. J'espère également identifier de nouveaux gènes et de nouveaux mécanismes moléculaires pour cette maladie. Enfin, je développerai un modèle cellulaire à partir de cellules souches pluripotentes induites permettant potentiellement de développer de nouvelles approches thérapeutiques.

    Cette recherche est soutenue par le Fonds Xenophilia. Nous remercions les donateurs.

     

  • Margherita CONDORELLI - Service de gynécologie-obstétrique

    La préservation de la fertilité suite à un cancer du sein

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    L’impact des procédures de procréation médicalement assistée et des nouvelles thérapies sur la fertilité et sur l’évolution oncologique des jeunes patientes atteintes d’un cancer du sein

    Tous les ans, près de 150 000 femmes sont atteintes d‘un cancer du sein avant 40 ans. La plupart de ces patientes devront affronter une lourde chimiothérapie qui aura un effet toxique sur leurs ovaires et une diminution de leur fertilité. De plus, elles risquent de subir un traitement antihormonal pendant quelques années qui retardera leur projet de grossesse avec, pour conséquence, une diminution de leur fertilité à cause de leur âge avancé.

    Par ailleurs, il a été démontré que la grossesse n’augmente pas le risque de récidive d’un cancer du sein et que ces patientes souhaitent, de par leur âge, avoir des enfants. Vu le risque accru d’infertilité, elles seront amenées à consulter pour demander une aide à la procréation. Nous avons malheureusement très peu de connaissances sur le risque de récidive de ces patientes suite à un traitement de fertilité.

    Mon projet est d'étudier quel est l’impact des traitements de fertilité chez ces jeunes femmes en reprenant tous les cas répertoriés dans les centres de fertilité belges entre 2006 et 2016 et en les comparant à une population de base n’ayant pas bénéficié des traitements hormonaux.

    De plus, j'évaluerai la toxicité, au niveau ovarien, de nouveaux traitements anticancéreux mis en place pour la population ayant une mutation génétique prédisposant au cancer du sein (BRCA).

    Cette recherche est soutenue par Télévie et le Fonds Erasme.

  • Tim COOLEN - Service de radiologie

    Le langage verbal humain

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Exploration électrophysiologique et hémodynamique intégrée des substrats neuronaux du langage verbal humain

    Le langage verbal joue un rôle fondamental pour les interactions sociales et la cognition. La localisation et l'épargne des aires cérébrales impliquées dans cette fonction sont primordiales chez les patients neurochirurgicaux afin d'éviter d’induire des troubles langagiers, sources de handicap majeur.

    Grâce à des techniques d'imagerie fonctionnelle cérébrale comme l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et la magnétoencéphalographie (MEG), il est maintenant possible de cartographier le réseau langagier de façon non invasive. Cependant, ces techniques montrent souvent des discordances parfois importantes dans les régions cérébrales impliquées dans la fonction langagière.

    Mon projet de recherche vise à mieux comprendre les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ces discordances en étudiant le fonctionnement cérébral dans des tâches langagières mais également à l’état de repos. E

    n tant que neuroradiologue de formation, je souhaite apporter grâce à ce projet une meilleure connaissance du fonctionnement cérébral permettant l’émergence du language chez l’homme ainsi qu’à permettre l’établissement d’une cartographie intégrée et complète du langage chez des patients candidats à une neurochirurgie à l'Hôpital académique Erasme.

    Cette recherche est soutenue par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Benjamin DE BECKER - Service de cardiologie

    Les artères

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Etude des effets différentiels de l’acide urique et de la Xanthine Oxydoréductase sur la fonction endothéliale

    Les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité mondiale avec 31 % de la mortalité mondiale totale. Une perturbation de l’équilibre endothélial est à la base des phénomènes menant à l’athérosclérose. Ce déséquilibre est notamment du à une diminution de la biodisponibilité de l’oxyde nitrique suite à une majoration du stress oxydatif.

    Différentes voies métaboliques sont impliquées dans la genèse du stress oxydatif et de la dysfonction endothéliale, dont la voie de la xanthine oxydoréductase et de l’acide urique.

    Le but de mon travail est d’en déterminer les mécanismes précis. Chez des sujets masculins normo-uricémiques et hyperuricémiques, je ferai varier les taux d’acide urique et contrôlerai l’activité de la xanthine oxydoréductase à l’aide d’une perfusion d’acide urique ou d’uricase, une enzyme qui dégrade l’acide urique en allantoïne, et d’un inhibiteur sélectif de la xanthine oxydoréductase.

    Ensuite, j’étudierai d’une part, le stress oxydatif par dosage de ses différents marqueurs et d’autre part, la fonction endothéliale à l’aide de la technique du laser doppler imager, technique bien connue du laboratoire de cardiologie de l’hôpital Erasme. Les résultats de ce projet permettront de cibler avec plus de précisions les acteurs de la dysfonction endothéliale.

     

    Le Docteur Benjamin DE BECKER est soutenu par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Serge GOLDMAN - DE TIEGE - Service de médecine nucléaire

    Investigation en magnétoencéphalographie du fonctionnement cérébral humain et de ses altérations dans les maladies du système nerveux

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Convention et Projet de recherche " Les Voies du Savoir "

    L’Hôpital académique Erasme a joué le rôle de pionnier dans le développement de la magnétoencéphalographie (MEG) en Belgique.

    Grâce à la Magnétoencéphalographie (MEG), nos chercheurs s’attachent à mettre en place de nouvelles techniques d’étude du cerveau en fonctionnement dans le but d’offrir une meilleure compréhension des mécanismes associés aux grandes fonctions cérébrales (langage, mémoire, etc.) et des troubles engendrés par la maladie d’Alzheimer, les tumeurs cérébrales, la sclérose en plaques et les troubles cognitifs associés au VIH.

    La MEG a été entièrement financée, en 2016, par un mécène du Fonds Erasme.

    Grâce au soutien extraordinaire d’un mécène, le Fonds Erasme a financé en 2016 le renouvellement du système MEG installé à l’Hôpital Erasme depuis une décennie. Ce financement a permis de générer un dynamisme sans précédent autour de cette activité de recherche à l’Hôpital Erasme et en Belgique.

    En 2018, une nouvelle génération de capteurs MEG, les “magnétomètres à pompage optique” (MPO), ont annoncé une révolution dans le domaine de la neuroimagerie humaine. Les MPOs sont des détecteurs fonctionnant à température ambiante qui combinent le pompage optique et la résonance magnétique pour mesurer les champs magnétiques avec une haute précision. Des développements technologiques récents ont mené à des MPOs qui ont une sensibilité suffisante pour détecter les champs magnétiques émis par le cerveau humain et qui peuvent être placés directement sur le scalp grâce à leur taille réduite.

    « Ces caractéristiques extraordinaires permettent maintenant d’envisager l’investigation de l’activité magnétique générée par le cerveau humain avec une augmentation très importante de la qualité et de la précision des signaux enregistrés en comparaison aux systèmes MEG conventionnels.» explique le Pr Xavier De Tiège qui dirige le projet de recherche financé par le Fonds Erasme.

    Le but principal de ce projet est de démontrer le rôle capital que peuvent jouer les MPOs pour la mise au point préchirurgicale de patients avec lésions cérébrales ou une épilepsie. 

    Pour plus d'informations au sujet de cette convention, cliquez ICI.

  • Alia HADEFI - Service de gastroentérologie médicale

    Les maladies non-alcooliques du foie

    Bourse Xénophilia

    2ème mandat plein temps

    Implication du resurfaçage de la muqueuse duodénale dans le traitement de la stéato-hépatite non alcoolique.

    La maladie non-alcoolique du foie affecte près de 25% de la population et se caractérise par l’accumulation de graisse au niveau du foie. Certains individus affectés sont susceptibles de développer une forme avancée dite stéato-hépatite non alcoolique ou « non-alcoholic steatohepatitis » (NASH) qui peut évoluer vers la cirrhose et le cancer du foie.

    Les facteurs de risque principaux de la NASH sont l’obésité et le diabète, la résistance à l’insuline y joue un rôle pivot. L’insulino-résistance constitue donc une cible thérapeutique particulièrement intéressante sachant qu’il n’existe aucun traitement validé dans cette pathologie excepté la perte de poids qui reste difficile à atteindre pour de nombreux patients.

    Il a été démontré que la partie proximale de l’intestin, le duodénum, joue un rôle important dans la sensibilité à l’insuline. Dans ce contexte, une technique endoscopique innovante a récemment été développée : le resurfaçage de la muqueuse duodénale consistant à remodeler la muqueuse afin d'entraîner son renouvellement.

    Une étude récente réalisée chez des patients diabétiques a mis en évidence une amélioration de l’insulino-résistance et des tests hépatiques suggérant un impact possible sur la NASH. Mon projet consiste à évaluer l’efficacité de cette intervention chez ces patients. Je m’attacherai également à rechercher et comprendre les mécanismes potentiels impliqués dans l’amélioration de l’insulinorésistance et des lésions hépatiques.

    Cette recherche est soutenue par le Fonds XENOPHILIA. Nous remercions vivement les donateurs.

     

  • Caroline LA - Service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale

    Le microbiote

    Bourse Hemingway

    2ème mandat plein temps

    Etude du rôle de la flore microbienne dans la genèse de maladies inflammatoires systémiques

    Dans le corps humain, le microbiote intestinal est une entité à part entière constituée de 1 à 3 kg de bactéries vivant en harmonie avec son hôte. Il est essentiel pour le fonctionnement normal du système immunitaire mais pourrait promouvoir une inflammation locale et systémique quand il est perturbé.

    Les maladies inflammatoires d’origine immunitaires, très prévalentes dans les pays industrialisés, sont un groupe hétérogène de maladies qui partagent néanmoins des mécanismes pathogéniques communs. Elles incluent des maladies aussi variées que les maladies inflammatoires de l’intestin, la polyarthrite rhumatoïde, les spondylarthrites et le lupus érythémateux disséminé. Leurs causes restent floues mais résultent probablement d’interactions complexes entre facteurs génétiques et environnementaux.

    Une rupture d’équilibre entre le microbiote et la barrière intestinale pourrait induire les processus inflammatoires menant au tableau systémique de maladies inflammatoires telles que les spondylarthrites. Mon projet consiste à mieux comprendre le rôle de l’environnement et la réponse des organes en contact avec le microbiote afin d'améliorer les symptômes de cette maladie en modulant le microbiote. Ceci pourrait aboutir à de nouvelles thérapies pour ces maladies inflammatoires chroniques et invalidante.

    La recherche du Docteure LA est soutenue par la Bourse Hemingway.

  • Marie LE MOINE - Service de médecine interne générale

    Les mécanismes transcriptionnels et épigénétiques de la différentiation des lymphocytes t CD8

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Les lymphocytes T cytotoxiques jouent un rôle central dans les réponses immunitaires. Ils reconnaissent et détruisent les cellules infectées et permettent l’élimination des cellules tumorales. Lors d’une première infection, les lymphocytes se divisent et acquièrent leurs fonctions effectrices. Ce processus nécessite plusieurs jours. Après cette phase d’expansion et de contraction, une petite fraction de ces cellules subsiste dans l’organisme lui permettant de réagir plus vite et de manière plus efficace lors d’un nouveau contact.

    Cependant, lors d’infection persistente ou de cancer, ces processus peuvent être perturbés, ce qui mène à un épuisement de la réponse immunitaire. Il est dès lors fondamental de comprendre les mécanismes en jeu afin de pouvoir améliorer les stratégies vaccinales, par exemple dans le contexte du SIDA, ainsi que les approches d’immunothérapie anti-tumorale.

    Au laboratoire, j'étudierai les bases moléculaires qui définissent l’état fonctionnel des lymphocytes T cytotoxiques, que ce soit dans des modèles infectieux ou tumoraux. En particulier, j’explorerai le rôle de certains régulateurs épigénétiques, c’est-à-dire qui modifient l’organisation du génome sans en changer son contenu.

    J'espère ainsi mieux comprendre les mécanismes sous-jacents et identifier des cibles potentielles pour améliorer la prévention ou le traitement de ces maladies.

    La recherche du Docteure Marie Le Moine est soutenue par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Laetitia LEBRUN - Service d’anatomie pathologique

    Les tumeurs de la moëlle épinière

    Bourse Ilya Prigogine

    2ème mandat plein temps

    Caractérisation morphologique et moléculaire des astrocytomes intramédullaires

    Les astrocytomes intramédullaires, tumeurs rares de la moëlle épinière, représentent 2 à 4 % des tumeurs cérébrales. La chirurgie est le seul traitement actuellement reconnu mais comporte d’importants risques opératoires.

    Récemment, des mutations au niveau du génome tumoral ont été retrouvées spécifiquement dans certaines tumeurs du cerveau et sont étudiées en tant que cibles thérapeutiques. Cependant, peu de données existent concernant les tumeurs intramédullaires.

    Dans le but de pouvoir offrir de nouvelles stratégies thérapeutiques, la compréhension fondamentale de ces tumeurs est indispensable. Mon projet consiste à caractériser spécifiquement des tumeurs localisées dans la moëlle épinière en étudiant leur profil génomique et en l'intégrant à leur évolution clinique.

    Au laboratoire; j’utiliserai des techniques de détection de protéines spécifiques appelées « biomarqueurs » et d’anomalies moléculaires par des techniques d’hybridation fluorescente In situ, des réactions en chaîne par polymérase et des techniques de séquençage génomique à haut débit seront étudiées dans le but de corréler ces mutations aux données cliniques et ensuite d’identifier de nouvelles mutations spécifiques.

    La recherche du Docteure LEBRUN est soutenue par la Bourse Ilya Prigogine.

     

  • Claire LIEFFERINCKX - Service de gastroentérologie médicale

    Identification de marqueurs génétiques influençant la réponse immunitaire et/ou le microbiote chez des sujets sains : vers une compréhension de la génétique sous-tendant la sévérité des MICI.

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat plein temps

    Les maladies de Crohn et colite ulcéreuse sont deux formes de maladies intestinales chroniques inflammatoires (MICI). Près de 2/3 des patients développent une maladie sévère avec une altération significative de leur qualité de vie. La sévérité des MICI est liée à l’importance de la réponse immunitaire et à la flore microbienne. Des études suggèrent que le bagage génétique influence ces deux paramètres, et donc influence la sévérité des MICI. En raison de facteurs confondants chez les patients, étudier des sujets sains constitue un préalable intéressant Ce projet est la poursuite d’un projet connexe, geocode, qui visait à caractériser des marqueurs génétiques influençant l’importance de la réponse immunitaire chez des sujets sains. Nous avons groupé les sujets geocode en trois sous-groupes selon leur réponse immunitaire et cherchons les marqueurs génétiques associés à ces sous-groupes. Notre hypothèse est que les spécificités du microbiote sont associées à une réponse immunitaire et un terrain génétique particuliers. En collectant les selles des sujets geocode, nous caractériserons leur microbiote et le corrélerons à nos sous-groupes. Ensuite, nous évaluerons si les marqueurs associés aux sous-groupes sont aussi associés au microbiote. Enfin, nous évaluerons si ces marqueurs sont associés à la sévérité chez nos patients En identifiant des marqueurs génétiques de sévérité, nous pourrions sélectionner et traiter rapidement les patients à risque de développer une maladie sévère

     

    Le Docteur Liefferinckx Claire est soutenue par le FNRS et le Fonds Erasme

  • Sofia MORRA - Service de cardiologie

    L'origine physiologique du signal ballistocardiographique et seismocardiographique et les applications cliniques dans la maladie cardiovasculaire.

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    L’apnée du sommeil est l’interruption complète de la respiration lors du sommeil, et touche une large partie de la population (3 million d’individus en France). Elle est responsable d’une mauvaise qualité de vie et de nombreux complications cardiovasculaires. Le seul moyen reconnu pour l’identifier est la polysomnographie, un examen réalisé en milieu hospitalier, coûteux et très inconfortable. Actuellement, on ne dispose pas d’appareil de screening qui soit à la fois simple et adapté aux besoins de la population, surtout ceux qui ont plusieurs comorbidités cardiovasculaire associées.

     

    C’est pourquoi la communauté médicale investit ses efforts pour la recherche des appareils pour identifier les apnées du sommeil aisément. Récemment, des nombreux études ont démontré l’efficacité de dépister les apnées grâce à un appareil non invasif, appelé ballistocardiographie, capable d’identifier à la fois les apnées et les conséquences directes de celles-ci sur le système cardiovasculaire.

     

    Mon projet consiste à valider un nouveau appareil de screening des apnées du sommeil, appelé Kino cardiographie, qui puisse être proposé surtout aux patients avec de comorbidités cardiovasculaires. En outre, vu sa capacité d’identifier directement les conséquences des apnées sur la fonction cardiaque, cet outil permettra à la communauté médicale et scientifique de renforcer les connaissances physiopathologiques de ce trouble du sommeil sur le système cardiovasculaire.

     

  • Lukas OTERO SANCHEZ - Service de gastroentérologie médicale

    Contribution de profils d’expression pangénomique au risque individuel d’hépatocarcinome

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat plein temps

    L’hépatocarcinome, principal cancer primitif du foie, est la seconde cause de décès attribuable au cancer à travers le monde. Généralement réfractaire aux traitements médicaux, il est associé à un pronostic sombre (survie à 5 ans inférieure à 15 %). Sa survenue est étroitement liée à la présence d’une maladie chronique du foie sous-jacente.

    Les principales causes de maladies chroniques du foie en Europe sont l’infection chronique par le virus de l’hépatite C et les maladies du foie associées à la prise d’alcool. Actuellement, l’on assiste à l’émergence des maladies du foie associées à l’obésité, lesquelles deviendront à terme avec les maladies du foie dues à l’alcool, les principales causes d’hépatocarcinome dans les pays développés. Les facteurs de risques génétiques des maladies du foie dues à l’obésité et à l’alcool ne sont pas clairement définis et les populations à haut risque de développement d’hépatocarcinome ne sont pas clairement identifiées.

    L’objectif de mon projet sera de définir, sur base d’analyses génétiques réalisées sur des biopsies hépatiques et de sérum humain, une carte de prédisposions génétiques. Ceci permettrait de stratifier le risque de développement d’hépatocarcinome au sein des populations atteintes de maladies hépatiques chroniques, permettant ainsi de dépister davantage les patients à haut risque et d’éventuellement proposer des thérapies préventives qui sont probablement les seuls moyens de réduire la mortalité associée à l’hépatocarcinome.

     

    Le Docteur OTERO SANCHEZ est soutenu par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Dorian PARISIS - Service de rhumatologie

    Syndrome de Sjögren : le régime hypersalé et l’hyperosmolarité locale jouent-ils un rôle dans la composante inflammatoire de la maladie ?

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    1er mandat plein temps

    Le syndrome de Sjögren est une maladie systémique auto-immune caractérisée par l’infiltration des glandes salivaires et lacrymales par des cellules immunitaires, se traduisant cliniquement par un syndrome sec. Cette maladie peut également donner des manifestations systémiques et/ou induire un lymphome. La pathogénie de cette maladie est mal connue, faisant certainement intervenir des facteurs environnementaux, hormonaux et génétiques menant à la modification des cellules épithéliales exocrines. Ces dernières deviennent alors capables d’attirer et d’activer les cellules immunitaires, générant une épithélite auto-immune, primum movens de la maladie. L’objectif de ce projet est d’investiguer le rôle du régime hypersalé comme facteur environnemental potentiellement impliqué dans la physiopathologie du Sjögren. Les objectifs du projet sont triples. Le premier objectif consiste en l’étude de l’hypersomolarité sur la synthèse de protéines immunoactives d’une lignée cellulaire de glandes salivaires humaines et le rôle joué par NFAT-5, protéine régulant la réponse au stress osmotique. Le deuxième objectif vise à déterminer l’effet de la diète hypersalée (vs normosalée) sur la sévérité de la maladie chez des souris non-obèse diabétiques (NOD) développant spontanément un syndrome de Sjögren. Le troisième objectif consiste à évaluer le rôle joué par NFAT5 dans l’impact de la diète hypersalée sur la sévérité d’un syndrome de Sjögren induit chez des souris.

     

    Le Docteur PARISIS Dorian est soutenu par le FNRS et le Fonds Erasme.

  • Asma SASSI - Service de gynécologie-obstétrique

    L’insuffisance ovarienne prématurée

    Bourse

    2ème mandat mi-temps

    L’insuffisance ovarienne prématurée: identification de nouveaux gènes impliqués et évaluation clinique de la préservation de la fertilité et de l’assistance à la procréation des patientes atteintes.

    L’insuffisance ovarienne prématurée, ou IOP, touche approximativement 1% des femmes avant l'âge de 40 ans et cause l’infertilité.

    Les causes de cette affection restent indéterminées dans la grande majorité des cas. Le risque familial d’IOP peut atteindre 31% faisant suspecter la présence d’un terrain génétique non négligeable.

    De nos jours, seul un nombre restreint de gènes sont retenus être causaux de cette affection et n’expliquent qu’un très faible pourcentage des cas. L’objectif de notre recherche est d’identifier de nouveaux gènes impliqués dans l’IOP. L’identification de tels marqueurs est cruciale pour mieux comprendre cette maladie et nous permettra d'identifier au sein des familles des patientes IOP, les femmes présymptomatiques afin de pouvoir leur fournir un conseil génétique adapté et les guider dans leur parcours procréatif avant l’épuisement prématuré de leur réserve ovarienne.

    Nous avons identifié la présence de mutations dans 110 gènes différents chez plus de 85% de nos patientes IOP. Dix pourcent de ces variants peuvent être retenus causaux, 20% des variants sont extrêmement rares dont certains n’ont jamais été associés à  l’IOP chez l’humain. Ces derniers gènes, feront l’objet d’investigations plus approfondies.

    Cette recherche bénéficie du soutien de la société ASCO. Nous l'en remercions.

     

  • Paschalis SIDIRAS - Service de rhumatologie

    La polyarthrite rhumatoïde

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    2ème mandat plein temps

    Anticorps contre protéines carbamylées : étude du rôle dans l'initiation et l'évolution de la polyarthrite rhumatoïde et évaluation de leur utilisation comme biomarqueurs

    La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune caractérisée par une inflammation chronique des articulations. Cette pathologie touche environ 1% de la population active et, à long terme, entraîne la destruction de l’articulation et un handicap. Afin d’éviter les dégâts articulaires, un diagnostic précoce permettant l’instauration rapide d’un traitement immunosuppresseur est indispensable.

    La majorité des patients présente des autoanticorps dans leur sang, permettant ce dépistage précoce. Cependant, chez un tiers des patients, les autoanticorps utilisés en routine sont absents. Récemment, de nouveaux autoanticorps ciblant des protéines carbamylées (anti-CarP), ont été décrits dans la littérature et pourraient aider à identifier les patients séronégatifs. A ce jour, le rôle des anti-CarP dans l’étiologie de la maladie n’est pas connu et leur valeur clinique est encore débattue.

    Mon projet a pour objectif d’identifier les protéines-cibles des anti-CarP. Les résultats obtenus permettront d’améliorer la précision du test de dépistage et donneront des indices sur l’action de ces anticorps dans la maladie. Ensuite, j'isolerai les cellules productrices d’anti-CarP et j'étudierai l’effet direct des anticorps sur les cellules du tissu osseux et du cartilage, afin de clarifier leur rôle dans l’étiologie de la polyarthrite rhumatoïde. A long terme, les résultats obtenus dans ce projet pourront conduire à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques.

    Cette recherche bénéficie du soutien de la Bourse Jean Manuel de Solages.  Nous l'en remercions.

  • Eric TREPO - Service de gastroentérologie médicale

    L'hépatite alcoolique sévère

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    Le foie est l’organe le plus chroniquement touché par une consommation excessive d’alcool et l’hépatite alcoolique sévère (HAS) est la forme hépatique la plus sévère avec une mortalité pouvant atteindre 35% à 3 mois.

    Le seul traitement ayant démontré un bénéfice reproductible en termes de survie est la prise de corticoïdes. Cependant certains patients ne bénéficient pas de la corticothérapie et développent des effets secondaires comme l’infection qui est la première cause de mortalité chez ces patients.

    Actuellement, il n’existe pas de marqueurs prédictifs efficaces de la réponse à la corticothérapie chez des patients souffrant d’une HAS avant le début du traitement. Dans ce contexte, nous avons élaborer un score incorporant des données génomiques issue d’une biopsie hépatique et de paramètres biologique.

    Ce score appelé gs-MELD, a été développé dans un cohorte de patients de l’hôpital Erasme ayant une HAS et permis de prédire le pronostic des patients à 3 et 6 mois. Le gs-MELD a ensuite été validé dans une première cohorte de patients belges et suisses ainsi que dans une deuxième issue des Etats-Unis tous porteurs d’une HAS.

    Si ces résultats devaient être confirmés dans d’autres cohortes indépendantes, ce nouveau score pourrait permettre de mieux sélectionner les patients qui ne bénéficieront pas d’une corticothérapie et les orienter vers d’autres traitements ou des protocoles d’études thérapeutiques.

    Par ailleurs, le gs-MELD pourrait servir de référence pour le développent de marqueurs sanguins permettant ainsi d’éviter la réalisation d’une biopsie de foie.

    Le Docteur TREPO Eric est soutenu par le FNRS et le Fonds Erasme