Une erreur est survenue

Une erreur est survenue

Vous êtes ici : Recherches en cours / Chercheurs

Chercheurs : année académique 2019 - 2020

Découvrez nos différents projets de recherche 


  • Filippo ANNONI - Service des soins intensifs

    Effet de l’administration de solutions riches en lactate sur le métabolisme cérébral et impact sur les variables hémodynamiques pendant et après un arrêt cardiaque

    Bourse

    2ème mandat plein temps

    L’arrêt cardio-circulatoire (ACC) représente un grave problème de santé économique et publique, notamment pour ses séquelles post-anoxiques cérébrales après réanimation adéquate. Le métabolisme du cerveau en absence d’oxygène se modifie en manière radicale pour essayer d’utiliser des substrats alternatifs, comme le lactate, et donc garantir la survie cellulaire pendant la réanimation. L’administration de solutions riches en lactate dans ce contexte peut augmenter le métabolisme cérébral et donc améliorer le pronostic des malades pendant ACC, mais les effets systémiques éventuels
    (acidose métabolique, hypervolémie) sont peu connus et ils peuvent contribuer aussi au décès du malade.

    On propose les éléments suivants :

    1) Investigation des effets de l’administration de diverses concentrations de lactate dans un modèle animale (recherche in vivo, hôpital Erasme) afin de comprendre l’impact sur le métabolisme cérébrale des diverses doses de substrat. Avec la microdyalise, on investiguera les changements au niveau interstitiel des différents substrats du métabolisme (lactate, pyruvate, glucose) chez le cochon en relation à l’état métabolique globale du cerveau (Cerebral Metabolic Rate), dérivé de la différence artério-veineuse en concentrations de la substance considéré. Les mesures seront prises pendant et après l’arrêt cardiaque, ainsi que pendant les manouvres de réanimation (remplissage liquidien, administration des inotropes ou vasopresseurs, changements de la FiO2).
    2) Evaluation de l’oxygénation cérébrale par électrode de Clarke intracorticale (Lycox) et du flux cérébrale par laserdoppler.
    3) Dosage de la protéine s100beta et de la protéine NSE;
    4) Corrélation avec les altérations histologiques tissulaires (étude anatomo-pathologique des vaisseaux et des tissus).

  • Martin CHAUMONT - Service de cardiologie

    Reversibility of electronic cigarette effects in regular users: a randomized crossover trial

    Bourse Chloé

    La cigarette électronique est de plus en plus populaire. Ces deux dernières années grâce au soutien du Fonds Erasme, nous avons pu mener des recherches approfondies sur l’impact cardiovasculaire et pulmonaire des cigarettes électroniques de dernières générations. Les résultats que j’ai obtenus sont très interpellant. Il semble que dans certaines conditions d’utilisations, la cigarette électronique présente une toxicité pulmonaire non négligeable mais que par ailleurs, elle est inoffensive au niveau de la fonction cardiovasculaire. L’aérosol généré par la cigarette électronique vient se déposer très profondément dans le poumon. Cette déposition de l’aérosol pourrait perturber la physiologie fine du poumon avec comme conséquence une altération partielle de ses fonctions. Mon nouveau projet de recherche consistera à comprendre les mécanismes précis qui sous-tendent la toxicité pulmonaire mise en évidence après exposition à la cigarette électronique. La première étape de l’étude permettra de confirmer, sous différentes conditions expérimentales, l’impact pulmonaire de la cigarette électronique chez différents types d’usagers. Dans un second temps, je procéderai à des expériences en laboratoire pour mieux comprendre les interactions de la cigarette électronique avec les éléments constitutifs du poumon. Ces résultats pourraient permettre de cibler les patients pouvant bénéficier de cette alternative à la cigarette classique mais également ceux qui devraient l’éviter.

  • Sofia MORRA - Service de cardiologie

    L'origine physiologique du signal ballistocardiographique et seismocardiographique et les applications cliniques dans la maladie cardiovasculaire.

    Bourse Mécènes du Fonds Erasme

    L’apnée du sommeil est l’interruption complète de la respiration lors du sommeil, et touche une large partie de la population (3 million d’individus en France). Elle est responsable d’une mauvaise qualité de vie et de nombreux complications cardiovasculaires. Le seul moyen reconnu pour l’identifier c’est la polysomnographie, un examen réalisé en milieu hospitalier, couteux et très inconfortable. Actuellement on ne dispose pas d’appareil de screening qui soient à la fois simple et adapté aux besoins de la population, surtout ceux qui ont plusieurs comorbidités cardiovasculaire associé. C’est pourquoi la communauté médicale investi ses efforts pour la recherche des appareils pour identifier les apnées du sommeil aisément. Récemment, des nombreux études ont démontré l’efficacité de dépister les apnées grâce à
    un appareil non invasive, appelé ballistocardiographie, capable d’identifier à la fois les apnées et les conséquences directes de celle-ci sur le système cardiovasculaire. Mon projet consistera à valider un nouveau appareil de screening des apnées du sommeil, appelé Kino cardiographie, qui puisse être proposé surtout aux patients avec de comorbidités
    cardiovasculaires. En autre, vu sa capacité d’identifier directement les conséquences des apnées sur la fonction cardiaque, cet outil permettra à la communauté médicale et scientifique renforcer les connaissances physiopathologiques de ce trouble du sommeil sur le système cardiovasculaire.

     

  • Asma SASSI - Service de gynécologie-obstétrique

    L’insuffisance ovarienne prématurée: identification de nouveaux gènes impliqués et évaluation clinique de la préservation de la fertilité et de l’assistance à la procréation des patientes atteintes.

    Bourse

    L’insuffisance ovarienne prématurée, ou IOP, touche approximativement 1% des femmes avant l'âge de 40 ans et cause l’infertilité. Les causes de cette affection restent indéterminées dans la grande majorité des cas. Le risque familial d’IOP peut atteindre 31% faisant suspecter la présence d’un terrain génétique non négligeable. De nos jours, seul un nombre restreint de gènes sont retenus être causaux de cette affection et n’expliquent qu’un très faible pourcentage des cas. L’objectif de notre recherche est d’identifier de nouveaux gènes impliqués dans l’IOP. L’identification de tels marqueurs est cruciale pour mieux comprendre cette maladie et nous permettra d'identifier au sein des familles des patientes IOP, les femmes présymptomatiques afin de pouvoir leur fournir un conseil génétique adapté et les guider dans leur parcours procréatif avant l’épuisement prématuré de leur réserve ovarienne. Nous avons identifié la présence de mutations dans 110 gènes différents chez plus de 85% de nos patientes IOP. Dix pourcent de ces variants peuvent être retenus causaux, 20% des variants sont extrêmement rares dont certains n’ont jamais été associés à  l’IOP chez l’humain. Ces derniers gènes, feront l’objet d’investigations plus approfondies.